Polynésie / eductour de rêve : Huahiné et le Paul-Gauguin

Production

Arrivés la veille au soir de Paris, les agents de voyages invités par Voyage de Légende/ Austral Lagons se réveillent devant Huahiné. Première journée de travail avec visite d’hôtel sur l’île voisine de Tahiti. Mais aussi découverte de la vie à bord du Paul-Gauguin.

La nature polynésienne en grand. Depuis leur cabine du Paul-Gauguin, les agents de voyages français ont découvert ce matin la majesté de Huahiné. Des montagnes moutonnantes de vert entourées d’une eau d’un bleu profond sous un ciel azur où s’étirent de gros nuages laiteux.

La carte postale s’encadre dans la baie vitrée de la cabine… On sort prendre des photos sur le balcon –le navire a été généreux avec ces vendeurs performants. Et le reste de la manœuvre du Paul-Gauguin s’observe pendant le petit déjeuner. Sur le pont 8, à côté de la piscine, le soleil chauffe déjà.

 

Huahiné, nous voilà !

8h30, chacun prend place dans le tender pour débarquer sur Huahiné. Premier instant sur l’île et déjà les selfies. On cherche la meilleure pose pour avoir en arrière-plan la baie et le navire. Image quasi mythique. Collègues et amis ne vont pas y croire…

 

Dans 3 mini-vans, on part travailler. Si, si, ce matin il y a visite d’hôtel au programme ! Le paysage de rêve défile. La route longe le lagon bordé de cocotiers. Quelques rares maisons basses et colorées de tons crème ou pastel ponctuent le chemin. A chaque  virage, les « oh » et les « ah » fusent. Imperturbable, le chauffeur poursuit jusqu’à l’hôtel Le Mahana.

 

Un petit bijou sur une magnifique plage

 Le Mahana avec ses 28 bungalows (plage ou jardin)  est une très jolie adresse. Cocotiers, sable blanc, maisonnettes de bois au toit de feuilles de coco, on ne se lasse pas de la vue. Un ponton de bois s’avance au-dessus des eaux entre la plage baignade et le jardin de corail. Plus loin, le lagon a inspiré deux particuliers avec leurs faré flottants. Ils repartiront dans quelque temps.

Il faut néanmoins s’installer pour une présentation à ciel ouvert de l’hôtel. Avant de découvrir, au milieu d’un jardin d’arbres anciens, les chambres, vastes et décorées de bois avec de discrets motifs tribaux. Classé 3 étoiles, isolé, Le Mahana offre un cadre intime pour des amoureux qui se veulent seuls au monde. L’hôtel a même construit de petites structures avec toit de ravanne pour se restaurer en tête à tête (ou en famille) avec le lagon pour décor.

 

Sports et culture à bord du Paul-Gauguin

La baignade dans le lagon a permis d’observer les coraux, anémones et concombres de mer. Voire pour certains de toucher ces étranges animaux. De retour sur le Paul-Gauguin, après un délicieux déjeuner au restaurant Le Grill (choix, fraîcheur, qualité), on va chercher son matériel de snorkelling. Clément fait essayer aux agents de voyages palmes, masque et tuba. Comme tous les passagers, ils en profiteront toute la semaine.

D’autres équipements sont à disposition dans cette « marina ». Bruno, Nives, Floriane, Antoine, Corinne et Dom vont tester le kayak et le paddle. Pas facile avec le vent aujourd’hui qui éloigne les courageux vers la côte de Huahiné.  D’autant qu’à 15h30, les enfants de Huahiné viennent pour un spectacle de danses et chants traditionnels à ne pas rater. 

Agés de 5 à 15 ans, ces jeunes polynésiens font preuve d’une grande maîtrise de leur art. Le déhanché des filles amplifié par leurs ceintures de feuilles de coco est littéralement fascinant. C’est Antoine (Voyage de Légende) et Valérie (agence de La Roche-sur-Yon) qui ont épaté tout le monde par leur participation chorégraphique. « A l’instinct », paraît-il. Bravo !

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *