Pour fêter sa 3e année, Planète Production ouvre un bureau à l’île Maurice

Production
Diala Guilloux (à gauche) et Sophie Aubriet (à droite) ont bien mené leur barque pour faire de Planète Production un acteur qui compte.

Planète Production, société fondée par Sophie Aubriet, Diala Guilloux et Jessy Melis, avait convié mardi 26 juin ses partenaires réceptifs et ses clients agents de voyages et tour-opérateurs à une soirée organisée à Paris, sur une péniche, Quai de l’hôtel de Ville (4e). L’occasion pour les jeunes dirigeantes de remercier partenaires et clients et de faire quelques annonces.

Quelque soixante invités avaient répondu à l’invitation de l’équipe de Planète Production qui soufflait, ce mardi 26 juin, à Paris, sa 3e bougie. Sophie Aubriet et Diala Guilloux, fondatrices de la structure,  ont profité de l’évènement pour remercier tous les professionnels qui leur font confiance, comme Jancartier  « présent depuis le début ». Printemps Voyages, Fnac Voyages, Directours, Solea, Visiteurs, Asia, Liberté Voyages font aussi partie des clients de Planète.

 

Les résultats sont là : Planète Production a déjà fait voyager 6000 passagers pour un résultat de 4 millions d’euros. « Et l’avenir s’annonce ensoleillé », sourit Sophie Aubriet, qui s’apprête à vivre à l’île Maurice où elle s’occupera du tout nouveau bureau de la structure  : « Ce qui me permettra d’avoir une réactivité sans faille et d’être plus proche des destinations africaines dont je m’occupe ».

Bref, une soirée d’été réussie où l’on pouvait rencontrer de nombreuses personnalités du tourisme comme Guillaume Linton (Asia), Jean-Michel Rey (April), Olivia Even (Kuoni), Denis Lebouteux (Tanganyika), Philippe Taïeb (Jancarthier) ou encore Alexandre Espitalier-Noël et Yann Lloret (Solea/Sun).

Rappelons que Planète se fixe deux objectifs :

Déjà, « répondre aux demandes de voyages à la carte FIT & Groupes des agences en les laissant régler directement les réceptifs afin de maîtriser leur rémunération et leur marge« . Nous leur assurons ainsi l’expertise de chefs de produits, ayant travaillé longtemps au sein de tour opérateur spécialistes . Le pitch :  « le service du tour opérateur au meilleur prix du réceptif ».

Ensuite, « mettre en place des productions pour les tour-opérateurs, ce qui leur permet de s’assurer les services de chefs de produits uniquement selon leur besoin » comme, par exemple,la mise en place de l’Afrique chez Solea l’année dernière.

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *