Pour ses 30 ans, le Futuroscope s’offre une attraction vertigineuse

Samedi 10 décembre a été inaugurée « L’Extraordinaire Voyage », la dernière grande attraction du Futuroscope. Durant environ 4 minutes, les visiteurs ont les pieds dans le vide et survolent quelques uns des plus beaux endroits de la planète.

« Bienvenue sur les lignes de la compagnie Skyworld ». Du grand hall des départs à l’embarquement à bord du SkyLoop (une plate-forme basculante de 84 places), les visiteurs sont progressivement immergés dans l’histoire de L’Extraordinaire Voyage. Un périple qui s’inspire de Phileas Fogg, célèbre héros de Jules Verne dans son roman « Le Tour du monde en quatre-vingts jours ».

A bord d’une incroyable machine volante, les pieds dans le vide, les passagers deviennent des hommes-oiseaux. Le voyage débute au Futuroscope. Puis les visiteurs frôlent les mirages du désert égyptien et des pyramides de Gizeh, sautent en base-jump des gratte-ciel de Dubaï, glissent au-dessus des rivages du Gange et du Taj Mahal, se retrouvent au milieu des cimes himalayennes, se faufilent à travers d’étranges montgolfières au-dessus de Yellowstone, avant le retour au Futuroscope. Pour encore plus de sensations, des effets (vent, brume, odeurs) sont embarqués sur les sièges.

Un tour du monde fabuleux et réinventé pour une expérience immersive de seulement… 4 minutes. « Nous allons voir comment va être accueillie cette nouvelle attraction par le public, avant éventuellement de l’enrichir et de la faire évoluer » explique Dominique Hummel, président du Directoire du Futuroscope. En réflexion depuis trois ans, L’Extraordinaire Voyage a nécessité un investissement de 12,5 millions d’euros dont 3,5 financé par le département de la Vienne. « Nous espérons avoir cinq belles années devant nous pour pouvoir l’amortir » souligne le président du Directoire.

Alors que le parc du Futuroscope a reçu 1,9 million de visiteurs cette année, Dominique Hummel espère bien que « le cap des 2 millions sera franchi en 2017 avec cette nouvelle attraction ».

 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *