Pourquoi Asie Infiny est en brochure digitale cette année

Production

Présent sur le nouveau site de brochures numériques du Quotidien du Tourisme, Asie Infiny (groupe Australie Tours) a choisi le tout digital cette année. Hervé Papin, directeur commercial, nous en explique les raisons.

 

Rappelez-nous qui est Asie Infiny par rapport à Australie Tours…

Asie Infiny est un jeune tour-opérateur créé il y a deux ans et demi au sein du holding East West Travel (propriétaire d’Australie Tours). Sur la destination Asie, il  a ajouté son offre de circuits privés, circuits en groupe, combinés et sur-mesure à de nombreux autres TO.  Le continent asiatique est, il est vrai, bien commercialisé sur le marché français. Avec de gros opérateurs spécialistes comme Asia sur le marché individuel ou Climats du Monde sur les groupes -pour ne citer qu’eux. [Deux TO avec lesquels Asie Infiny a été sélectionné par l’OT de Thaïlande pour organiser un méga-éductour à Bangkok et Chiang Mai, NDLR] Avec le lancement d’Asie Infiny en B2B, nous n’avons pas voulu révolutionner le marché ni l’ambition de devenir leader. Nous avons souhaité avant tout apporter quelque chose à  notre clientèle.

 

Vous voulez parler des agences ?

Oui, nos clients agences de voyages et nos clients finaux. Les agences nous connaissent bien et depuis longtemps sur l’Australie, avec notre production Australie Tours, et sur l’Amérique du Sud avec la brochure Alma Latina. L’Asie est  venue pour offrir d’autres découvertes à nos clients. Nous avons voulu fournir une continuité de marques à nos fidèles vendeurs. Asie Infiny est une programmation de fidélisation de l’agent de voyages et du client final. Pas d’acquisition de clientèle.

 

De la belle hôtellerie et du guidage privé.

Ce qui explique la sortie en « 100% digital » ?

Oui, nous avons un noyau d’agences fidèles et dynamiques qui s’étend via nos référencements. Nous avons enregistré +24% de ventes en B2B l’an dernier.  La brochure en ligne est un pari d’après les usages des vendeurs qui nous connaissent bien. Ils envoient directement leurs demandes de cotations. Ils sont de plus en plus nombreux à passer par notre résa après avoir consulté le site Web. C’est aussi une question de coûts et de répartition. Nous prenons des engagements terrestres et aériens sur cette production Asie avec de la belle hôtellerie et du guidage privé. Le plus souvent nos guides sont francophones mais pas dans tous les pays. Au Japon, ce n’est pas le cas mais au Sri Lanka, oui, comme en Inde, Thaïlande, Birmanie… Et puis nous avons renforcé notre force commerciale sur le terrain.

 

Une production sur 9 pays en 118 pages accessibles en ligne.

Des commerciaux qui présentent aussi cette nouveauté ?

Bien sûr, avec notre production Australie Tours, les agences ont appris à se servir de la brochure comme d’un manuel pour faire des cotations. Les prix « à partir de » ont donné plus d’indépendance. Le site B2B reprend l’intégralité de tous les programmes. Et notre brochure numérique (118 pages) est facilement accessible notamment sur le site de brochures en ligne du Quotidien du Tourisme. Sur l’Asie, les vendeurs connaissent mieux les destinations. Leurs demandes sont précises, hyper-qualifiées.  La construction des voyages se fait en cohérence avec l’offre. Les agences savent qu’elles vont retrouver notre savoir-faire et une équipe formidable au téléphone. La chef de produit et la chef de résa sont au milieu des équipes, les réceptifs sont à taille humaine. C’est pour cela que nous allons toujours essayer de trouver une solution, c’est un état d’esprit.

 

Vous avez quelles destinations d’Asie en brochure numérique?

Pour la brochure 2018, sortie mi-janvier en ligne, on n’a pas ouvert de nouvelles destinations. Mais on est monté en régime sur le Japon, par exemple. Asie Infiny est une production sur laquelle on avance doucement, on stabilise. En 2016, pour le lancement nous avons commencé avec 7 destinations programmées : Thaïlande, Vietnam, Birmanie, Laos, Cambodge, Inde, Bali . L’an dernier, nous avons rajouté le Sri Lanka et les Maldives pour des extensions balnéaires. Et créé des stop-overs avec des propositions d’excursions en city break à Singapour, Hong-Kong, Dubaï ou encore Abu Dhabi.

 

Comment se compose l’activité d’Asie Infiny ?

Les circuits privés et GIR de qualité d’une vingtaine de pax représentent le principal. Suit l’activité sur mesure et à la carte. Enfin les combinés (Cambodge-Laos, Vietnam-Cambodge…) qui permettent aux clients d’optimiser leur voyage surtout dans une région comme l’Asie.  On n’est pas sur du balnéaire ou du circuit d’entrée de gamme. Chacun son marché ! Le panier moyen est de 7.000 euros par couple.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *