P&V ouvre les bras au tourisme vert

Poursuite du développement à la campagne engagé en 2000.
Mise en place de forfaits pour attirer les familles.
Ouverture de deux nouveaux Center Parcs en 2007 et 2008.
« Environ 80 % des touristes fréquentent 20 % du territoire français ». Partant de ce constat, Gérard Brémond, PDG du groupe Pierre & Vacances, souhaite « revitaliser les zones rurales par le développement d’activités touristiques ». Depuis cinq ans et plus particulièrement en 2004, le leader de la location de résidences de loisirs en France étoffe son offre à la campagne. Deux nouvelles résidences ont vu le jour en 2004 à Jonzac et Loches (voir ci-dessous) et « deux à quatre autres ouvriront chaque année », poursuit Gérard Brémond. Le choix de l’implantation portera « sur des villes possédant un potentiel de développement touristique ou alors en pleine campagne ». Une difficulté se pose cependant. Comment attirer la clientèle familiale, principale cible du groupe, dans ces régions ? « Le tourisme vert a du mal à satisfaire les familles et surtout les enfants. Il faut par conséquent passer des partenariats avec des prestataires locaux pour compléter l’offre de location classique », explique le PDG, « à l’image de Center Parcs vendu en forfait ». L’idée serait donc de « remonter en amont dans la conception du produit pour offrir dès la lecture de la brochure une offre touristique plus complète ». Des propositions à la carte verraient le jour dans le cadre d’accords conclus avec des centres équestres, des centres de thalassothérapie et des terrains de golf à proximité. D’autre part, les offres de courts séjours seront multipliées pour attirer la clientèle senior en dehors des vacances scolaires. Enfin, Center Parcs ne sera pas laissé pour compte et participera activement à l’expansion du groupe dans le tourisme vert. Déjà présent avec deux structures dans la campagne normande et près des châteaux de la Loire, le concept sera étendu en 2007 dans l’Aisne et en 2008 en Moselle. Dans l’enceinte du parc de l’Ailette, à une quinzaine de kilomètres de Laon, Pierre & Vacances réalisera en parallèle un domaine de 700 cottages pouvant accueillir jusqu’à 3 000 personnes pour assurer l’équilibre financier du parc picard.
Un été 2004 en demi-teinte pour le groupe Pierre & Vacances
Le chiffre d’affaires annuel du groupe Pierre & Vacances s’élève à 1,135 milliards d’euros, contre 882 millions d’euros sur l’exercice précédent. Sur le plan touristique, il s’est établi à 934 millions d’euros (– 3,1 % à périmètre comparable) dont 412 millions d’euros pour les marques Pierre & Vacances, Maeva et Résidences MGM et 522 millions d’euros pour Center Parcs Europe. Le taux d’occupation moyen global est de 68,9 % (62,3 % pour les marques Pierre & Vacances, Maeva, Résidences MGM et 82,8 % pour Center Parcs Europe). Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires des enseignes Pierre & Vacances, Maeva et Résidences MGM est en recul de 4,9 %. Cette évolution résulte principalement d’une réduction de l’offre d’environ 2 % (cessions de sites et fermetures liées aux rénovations) et de la baisse des taux d’occupation (– 3,5 % sur les sites mer). En effet, le recul observé sur la zone Méditerranée (crainte de la canicule et recul des clientèles étrangères) a été partiellement compensé par une bonne progression sur la côte Atlantique et sur la Manche. Dans ce contexte, le taux d’occupation moyen s’établit à 74 % sur le trimestre. Quant à Center Parcs Europe, bien que le taux d’occupation moyen demeure à un niveau élevé, à 86,2 %, le chiffre d’affaires est en recul de 3,1 % à cause de la conjoncture économique difficile aux Pays-Bas.
Une nouvelle résidence « campagne » à Loches
Vendredi dernier, la ville de Loches (en Touraine) était en fête. Gérard Brémond, PDG du groupe Pierre & Vacances, inaugurait en personne la nouvelle résidence Le Moulin des Cordeliers, composée de 91 appartements. Située en bordure de l’Indre, elle occupe les anciennes minoteries, réhabilitées après un an et demi de travaux, auxquelles s’ajoutent des bâtiments modernes avec loggia ou jardinet. Une piscine et une salle de séminaires équipent également la résidence. Ouverte depuis le 3 juillet, elle a affiché un taux d’occupation global de 55 % pour les mois de juillet et août. Après une pause hivernale dès la fin des vacances scolaires de la Toussaint, elle rouvrira ses portes pour Pâques.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *