Réalité virtuelle, appli, drones… Kappa Club la joue techno cet été

Le tour-opérateur multiplie les expériences pour ses clients clubs. Dernière innovation, le casque de réalité virtuelle. L’immersion dans la vie locale se fait aussi via des ateliers culinaires.

 

Nouveauté de l’été 2017 pour Kappa Clubs: le casque de réalité virtuelle. Destinés aux adultes et aux adolescents, les équipements (HTC Vive) offrent une immersion totale au milieu de la faune des océans, une balade virtuelle dans le corps humain, un parcours en montagnes russes ou la confrontation avec un clown maléfique.

 

Autre activité proposée cet été pour les ados: le pilotage de drone. Avec une initiation durant le séjour, pour apprendre à piloter l’engin muni d’une caméra. Les adolescents pourront concourir pour le prix du meilleur film du village.

 

La technologie pour contribuer à la vie des clubs, Kappa l’a intégrée dès le début avec le prêt d’une tablette iPad. Dans la chambre, les clients ont ainsi accès à différentes informations. Le TO a ajouté une appli mobile pour partager les bons plans, les spots à visiter, trouver un partenaire de jeu, partager un taxi ou une voiture…

 

Car Kappa Clubs propose aussi à ses clients un service VTC, « Kappa lib ». Pendant 2h, les clients peuvent, contre une participation de 10€, partir découvrir le pays avec un chauffeur privé. Cette participation est reversée à une association locale.

 

Et pour ceux qui veulent s’initier à la vie locale, Kappa a sélectionné des hôtes.  Par petits groupes de 6 à 8 personnes, les clients peuvent découvrir auprès d’eux les saveurs locales, recettes typiques, etc.  Des cours de cuisine chez l’habitant sont aussi proposés à l’île Maurice et à Bali (en hiver).

 

Cet été, dix hôtels-clubs portent le label Kappa Club. Deux en long-courrier, à l’île Maurice et en Thaïlande. Et huit en Europe : Séville, Alicante, Malaga, Barcelone, Crète, Rhodes, Sardaigne, Grèce continentale.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *