Recentré sur l’activité TO, le groupe allemand TUI réduit nettement ses pertes

Production

Le groupe de tourisme TUI a nettement réduit ses pertes au premier trimestre de son exercice décalé 2016/17, ce qui lui a permis de confirmer mardi ses prévisions de croissance pour l’année.

 

Sur le trimestre courant d’octobre à décembre, période traditionnellement faible dans le secteur du tourisme, TUI a enregistré une perte nette part du groupe de 117,5 millions d’euros, réduite de 36% par rapport à il y a un an.

Le chiffre d’affaires du groupe basé à Hanovre, dans le nord de l’Allemagne mais coté à la Bourse de Londres, a en revanche progressé de 2,3% à 3,29 milliards d’euros (+8,5% à 3,49 milliards d’euros à taux de change constants), pour une perte d’exploitation « ebita » ajustée réduite de 25% à 60,3 millions d’euros. C’est ce dernier indicateur financier que TUI entend faire progresser d’au moins 10% sur l’ensemble de l’exercice 2016/17, à taux de changes constants.

 

Le géant mondial du tourisme a choisi de se concentrer sur son activité de tour-opérateur et vend en conséquence des activités jugées annexes. Le groupe a ainsi annoncé lundi soir vendre au fonds KKR le groupe de marques de voyages spécialisé Travelopia, pour une valeur de 381 millions d’euros.

TUI, qui avait annoncé la mise en vente de cette société au printemps, compte réinvestir l’argent obtenu pour développer encore davantage ses activités hôtelières et de croisière. Le groupe veut se renforcer comme voyagiste intégré proposant vols, hôtels, séjours s’adressant principalement au grand public. Cette stratégie lui a permis ces derniers temps de rebondir plus facilement quand l’une de ses destinations touristiques favorites est en difficulté, comme par exemple la Turquie ou la Tunisie, frappées par des attentats.

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *