Redressement judiciaire de 6 mois pour Fram

Production

Au lendemain de la divulgation de sa déclaration de cessation de paiement, le dossier Fram faisait l’objet d’une audience en urgence au Tribunal de Commerce de Toulouse, vendredi 30 octobre à 14h30.A l’issue d’une audience d’une heure trente, dans un délibéré lu devant les salariés présents, le Tribunal a constaté la cessation de paiement des 4 sociétés du groupe, à savoir Voyages Fram, Fram Nature, Framagence et Plein Vent, et a prononcé leur mise en redressement judiciaire pour une durée de 6 mois, donc jusqu’au 30 avril 2016. Une audience a été fixée au 18 novembre à 9h30 pour l’examen des offres.
Laye Simakha, délégué de la CGT majoritaire chez Fram, se disait bien évidemment plus satisfait d’une solution de redressement que d’une mise en liquidation ;  il regrettait toutefois que le Tribunal n’ait pas ordonné la publicité des offres éventuelles à venir. Il devait aussi déplorer que le Tribunal n’ait pas écarté Maître Caviglioli qui est nommé administrateur : déjà mandataire ad hoc de la société depuis le 28 janvier 2013, son action est jugé complètement inefficace par les représentants du personnel. Quant au projet de reprise Karavel/LBO Finance, jugé crédible par Laye Simakha, il tenait à rappeler que le périmètre annoncé de 77% d’emplois conservés devait êter confirmé et précisé.
 Du côté de la direction, sollicitée par la presse, Marie Laurence Vieuille Féral, la Présidente du Directoire et également actionnaire de Fram, lui a opposé un « pas de commentaires » des plus secs.
 

Publié par Jean-Pierre Marinot
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *