Reprise de Boiloris: pourquoi s’intéressent-ils à Tapis Rouge?

Production

Ils, ce sont les quatre candidats à la reprise du tour-opérateur de luxe Tapis Rouge. A savoir Travel & Co, dirigé par Claude Blanc, et Secrets de Voyages, repris par François-Xavier de Boüard, ainsi que deux salariées: Aimée Bon-Hecker, directrice production, et Catena Buciuni, « chargée de mission groupes ». Tapis Rouge fait partie de Boiloris Distribution, l’une des trois entités du groupe Boiloris en redressement judiciaire depuis le 12 janvier 2017.

 

« Logique » pour Secrets

Repris en mai 2016 par l’ancien président du réseau Selectour, François-Xavier de Boüard, le TO haut de gamme Secrets de Voyages cherche à compléter son activité essentiellement B2B (à 70%) par une présence en B2C avec Tapis Rouge. Les deux TO travaillant « à la carte » pour le même type de clientèle, Secrets reprendrait un salarié.

 

« Cette offre de reprise entre dans une logique de production, explique Nathalie Bueno, directrice générale de Secrets. Si on prend l’exemple de la croisière de luxe, nous avons déjà développé en quelques mois cette offre chez Secrets. Tapis Rouge serait ainsi la vitrine BtoC de Secrets. »

 

« Complémentaire » pour Travel & Co

Le groupe Travel & Co est, lui, déjà installé sur le « à la carte » en B2C, à travers ses marques Backroads (spécialiste USA-Canada, milieu de gamme), Terres de Charme et Iles du Monde (haut de gamme). « Avec Tapis Rouge, nous serions présents aussi sur le segment Premium », explique Carole Ange.

 

La directrice générale sait de quoi elle parle: elle a dirigé Tapis Rouge de 2012 à 2016. A ses côtés aujourd’hui chez Terres de Charme, elle a retrouvé Chrystel Tiengou-Beaupré qui a construit la production de Tapis Rouge pendant 17 ans.

 

Le rachat de Tapis Rouge est un projet que Claude Blanc nourrissait déjà lorsque la Compagnie du Ponant l’avait mis en vente en 2013. Travel & Co s’était d’ailleurs « porté candidat », mais c’est Boiloris et Didier Munin qu’avaient choisi les dirigeants de Ponant à l’époque. Aujourd’hui, le projet de reprise de Travel & Co inclut quatre salariés, l’agence Jet tours de l’avenue de la Motte-Piquet et sa salariée.

 

Deux projets sur fonds propres

Des deux projets individuels, on sait peu de choses, si ce n’est qu’en plus de l’activité du TO, l’une propose de reprendre une salariée et l’autre, sept –davantage que semble n’en compter l’activité Tapis Rouge– ainsi que l’agence de la Motte-Piquet et sa salariée.

 

« Tina » Buciuni présente ainsi l’offre la mieux-disante sur le plan social mais avec l’inconnue que reste une structure d’entreprise à constituer. Si d’aucuns laissent entendre qu’elle aurait l’appui de Didier Munin, d’autres rappellent sa longue expérience de professionnelle du tourisme spécialisée dans les groupes – elle a travaillé trente ans pour Donatello.

 

Quid du portefeuille clients ?

Alors que le juge avait fixé au 28 février l’examen des offres de reprise, la date a été depuis repoussée au 16 mars. Les repreneurs potentiels espèrent tous une décision rapide du tribunal de commerce. Leur inquiétude? La perte de valeur de Tapis Rouge dont les clients – à très forte contribution– ont été « perturbés » par la défaillance de Boiloris.

 

On le sait, la confiance et le sérieux des interlocuteurs, valeur ajoutée d’une agence de voyages, sont déterminants pour la clientèle. Déjà, la vitrine qu’est le site Web de Tapis Rouge manque d’offres et de produits. Et certains clients ont déjà dû se tourner -entre le 26 décembre et le 12 janvier- vers l’APST…

 

Créé en 1981 par Christian Nicaud, puis rattaché à la Compagnie des îles du Ponant dans le giron de la CMA-CGM en 2005, Tapis Rouge a été racheté par Didier Munin, président de Boiloris, en 2013. Installé dans l’agence Boiloris de l’avenue Mozart, dans le 16e arrondissement de Paris, Tapis Rouge propose des croisières de luxe notamment avec… Ponant mais aussi des séjours dans « les plus beaux hôtels du monde » et des voyages sur mesure sur tous les continents. En 2014, le TO annonçait un CA de 6 M€ pour 2.000 clients.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *