Réservations d’été en hausse de 5% chez les TO français

Production
René-Marc Chikli, président du Seto, était l'invité de Nikos Aliagas sur Europe1 mercredi matin.

A son tour, René-Marc Chikli, président du Seto, est intervenu mercredi matin sur Europe1 pour commenter l’actualité du secteur. Il a annoncé une hausse de 5% des réservations chez les TO français, par rapport à l’année dernière qui était une année « exceptionnelle » (+10%).

« Il y a un vrai redémarrage des réservations chez les tour-operators depuis le 15 février » s’est-il réjoui, après deux mois (décembre et janvier) « plombés », notamment par les gilets jaunes. Ce redémarrage est « très fort » dit-il. Côté destinations, la Turquie, la Tunisie retrouvent des couleurs et l’Egypte « fait le plein cet été ».

Selon lui, il y a eu « une retenue sur le voyage pendant pas mal d’années » liée au moral en berne des Français. Mais aujourd’hui, ça va mieux puisqu’ils « veulent à nouveau voyager, aussi bien en long-courrier qu’en moyen-courrier ». S’ils partent moins longtemps, ils partent plus souvent, « en moyenne 5 fois pour ceux qui vont en France et 2 fois pour ceux qui vont à l’étranger ». « L’offre aérienne s’y prête » explique t-il, « c’est devenu très facile de partir ».

Quant aux touristes étrangers, il admet « que la France a été affectée par les images catastrophiques (des dégradations à Paris) qui ont fait le tour du monde ». Mais aujourd’hui, « tous les pays ont déjà vécu des situations particulières » de ce type. « Ce que nous avons observé, c’est que le démarrage peut se faire très vite » et, depuis « le mois de février, il n’y a aucune raison que la France ne redémarre pas également très vite ». Il rappelle toutefois que dans le tourisme, « la mémoire est courte, très courte » et « le voyage l’emporte toujours ». « Les gens ont envie de voyager, ils ont envie de rêver… ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *