Résultat semestriel : le Club Med pénalisé par une activité en recul en France

Production

Le Club Méditerranée a dégagé un bénéfice net de 15 millions d'euros au premier semestre 2014, en baisse de 16% par rapport à l'an dernier, pénalisé par des effets de change et le recul de la France, selon des chiffres non audités diffusés lundi.  "La teneur du business en ce moment, c'est un très fort contraste entre des zones Amériques et Asie qui performent bien, et une activité atone en Europe-Afrique impactée par le ralentissement marqué de la France", a indiqué Miche Wolfovski, directeur général délégué des finances. L'Europe-Afrique affiche une progression limitée à +0,4%, confrontée à "un très fort recul de ses deux principaux marchés : un marché français en baisse de près de 9% en volume d'activité sur le segment des individuels (…) et un marché belge en recul de 11% en nombre de clients" indique Club Med dans son communiqué. Ces marchés subissent les effets de la crise économique et de la désaffection actuelle de destinations comme l'Egypte, indique le groupe, tout en précisant qu'il "performe mieux que le marché". Ainsi sur la France, Club Med affiche une baisse des prises de commandes limitée à 1,5%, selon son dirigeant, qui précise que l'Hexagone représente 40% du chiffre d'affaires global. A l'inverse, les zones Amériques et Asie progressent respectivement de 7,3% et de 9,5%. Au global, le chiffre d'affaires du groupe recule de 0,5% (+2,8% à changes constant), à 759 millions d'euros. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. quand on ferme les clubs 3 tridents et que l’on veut attirer qu’une certaine clientèle, il est logique que les fidèles du club (belge et français à l’origine) s’en détournent. un peu facile l’excuse de la crise, mais des semaines en solo à 2500€ en période creuse sur le bassin méditerranéen, faut pas s’étonner. c’est le résultat d’un choix stratégique (fermeture des villages de el gouna, ouverture mais fermeture car zone dangereuse sinai bay,, fermeture de djerba etc…)

    1. Je vois que Mr le Comte en est resté à la querelle des anciens et des modernes : « c’était mieux avant ».
      La montée en gamme décidée par Henri Giscard d’Estaing a sauvé le Club Med. Cette grande entreprise était capable de faire de la qualité et elle a décidé de s’en sortir par le haut plutôt que de se battre sur la semaine à 499€ que tout le monde peut faire.
      le Club Med ferme ses villages 3 tridents car la plupart sont in-rénovables et datent des années 80 ou même 70.
      La crise vous semble une excuse facile ? Vous devriez regarder autour de vous…..
      2500€ la semaine vous devez être mal renseigné, comme pour Djerba qui est bien ouvert, je vous rassure.
      C’était pas mieux avant ! c’est juste un peu plus compliqué maintenant.
      Confraternellement.
      Jacques

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *