Retour sur l’inauguration en grande pompe du Club Med Cefalù

Production

Henri Giscard d’Estaing, président du Club Med, qui était du 3 au 6 juin accompagné de toute son équipe de direction pour participer au soft opening de Cefalù, a su créer l’événement pour lancer le premier « Exclusive Collection » en Méditerranée.

 

Les quelque 300 invités venus de 28 pays se souviendront des trois soirées passées en Sicile au Club Med Cefalù avant l’arrivée des premiers clients dimanche 10 juin. Ils auront pu danser avec Bob Sinclar, écouter le musicien Yvan Cassar qui avait revêtu pour l’occasion sa tenue de chef d’orchestre ou encore apprécier la qualité de la cuisine du chef étoilé Andrea Berton.

 

On le comprend assez vite : le Club Med Cefalù symbolise la montée en gamme initiée par Henri Giscard d’Estaing, PDG du groupe et qui se poursuit à travers la gamme « Exclusive Collection ». Le tout sans renier les valeurs de la marque. Ainsi, les GO, même s’ils en n’ont pas l’obligation, se mêlent volontiers aux convives le temps d’un repas. On ne se tutoie pas d’emblée mais le naturel revient vite au galop. Il est vrai que l’ambiance est à la bonne humeur tant à la base nautique – où l’on vous initie au surf électrique et au stand paddle – et au Spa Carita.

Cet ancien village de cases, ouvert en 1957, connaît donc aujourd’hui une « renaissance » comme l’a souligné Henri Giscard d’Estaing. Ouvert de mars à début janvier, situé à 1h30 de Palerme, il cible les « couples actifs, groupes d’amis et familles accompagnées d’enfants de plus de 8 ans ». Le design du resort, conçu par Sophie Jacqmin, se fond parfaitement dans l’environnement. Le site intègre notamment des bâtiments historiques qui ont pu être préservés : la Chapelle, les tours génoises et le Palazzo. Les « Villetas Deluxe » avec vue sur mer et terrasse sont spacieuses et bénéficient toute d’un lit taille king size, d’un coin salon et d’une salle de bains avec douche et baignoire.

 

 

 

 

Il serait évidemment dommage de ne pas profiter du séjour pour passer du temps à Cefalù, sa vieille ville et sa cathédrale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Le tout à 20 minutes à pieds ou alors en navette depuis la réception. On peut même s’y rendre en bateau depuis l’un des pontons du Club Med.

La cathédrale de cefalù

 

En plus des activités proposées par la base nautique, les clients, avec l’aide du très sympathique Roberto, pourront s’adonner au snorkeling – l’eau est déjà très bonne en juin – avant de profiter du restaurant de plage. Ceux qui voudront s’éloigner des animations pourront profiter la piscine « zen » – ouverture prévue mi-juillet

 

Pour se faire plaisir, les clients pourront se rendre au restaurant du Palazzo dont le menu a été signé par Andrea Berton, chef étoilé au Michelin. Le restaurant principal offre une vue imprenable sur la ville de Cefalù et il faudrait être bien difficile pour ne pas apprécier son buffet. A noter, aussi, qu’il est possible de commander en chambre, jusqu’à 11 heures, son petit déjeuner. Enfin, ceux qui ne sont pas habitués au Club Med apprécieront particulièrement de pouvoir ouvrir la porte de leur chambre avec un simple bracelet que l’on garde autour du poignet tout au long du séjour. Le luxe se niche dans les détails.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.