Salaün Holidays privilégie les départs de l’Ouest

Production

Des destinations accessibles en autocar ou via les aéroports de Nantes et Brest.
Le TO bénéficie de préacheminements sur AF et du vol Nantes-Casa de la RAM.
Nouveau : un circuit de 15 jours au Maroc, la Jordanie, le Pérou et l’Argentine.
Dans sa nouvelle brochure hiver 2004-printemps 2005, le TO breton Salaün Holidays offre quelque 45 destinations sur quatre continents avec une tendance très forte : privilégier les destinations accessibles au départ du Grand Ouest que ce soit en autocar depuis de nombreuses villes ou via les aéroports de Nantes Atlantique et de Brest. « Pour cela, nous travaillons de manière encore plus étroite avec Air France qui nous assure les préacheminements », souligne Michel Salaün, PDG du groupe. En moyen-courrier, en plus des séjours club et des circuits découverte classiques vers le Maroc, la Tunisie, le Sénégal ou les Canaries, quatre nouveautés sont à noter : un circuit de 15 jours au Maroc combinant les villes impériales et le grand sud, programmé sur la base de vols réguliers au départ de Paris ou Nantes (la RAM ouvre deux vols hebdomadaires Nantes-Casablanca le 17 décembre). Le TO propose par ailleurs une formule de découverte du Sud tunisien et du Sud marocain en 4X4 et des excursions de 8 à 15 jours en Andalousie. Enfin, dernière nouveauté, un circuit en Jordanie vient étoffer les programmations culturelles de plus en plus sollicitées par les clients du TO. Pour les long-courriers, les nouveautés hiver (déjà présentes dans le programme été) sont le Pérou (14 jours à partir de 2 389 euros, excursion de Lima au lac Titicaca en passant par Nazca, le Machu Picchu, etc.) et l’Argentine (du 9 au 21 mars, à partir de 2 519 euros, circuit de Buenos Aires à Ushuaia). Dans ses informations, le TO prend soin de mentionner que certains pré-acheminements en autocar vers un aéroport peuvent s’avérer très longs pour certains voyageurs. « L’étendue et la multiplicité de nos points de prise en charge peuvent entraîner des désagréments pour les voyageurs situés en bout de ligne, explique-t-il. Avec le cas échéant, des départs matinaux et même des changements de véhicule. » Le groupe Salaün, qui ne compte pas moins de 220 véhicules, du minicar 8 places au car de grand tourisme avec ou sans étage, a enregistré en 2004 de fortes progressions de pax vers l’Ouzbékistan, les USA, la Russie, le Pérou, la Croatie et l’Europe de l’Est.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *