Thomas Cook plonge à nouveau en Bourse

Production
Peter Fankhauser.

Le groupe britannique Thomas Cook a perdu un tiers de sa valeur boursière mardi matin après avoir baissé sa prévision de bénéfice annuel pour la deuxième fois en un peu plus de deux mois.

 

A la Bourse de Londres, le titre a plongé de 33% à des plus bas de six ans hier mardi en début de séance avant de réduire ses pertes. Il perdait encore près de 24% vers 11h00 (heure locale) et entraînait dans son sillage son concurrent TUI Group, qui cédait plus de 4%. Thomas Cook avait déjà prévenu en juillet et septembre que la chaleur estivale se traduisait par une moindre demande alors que cette période de l’année est habituellement la plus profitable. Avec cette deuxième annonce, la chute du titre sur les douze mois écoulés atteint 70%. « Après un bon démarrage de l’année, nous avons connu une baisse plus forte qu’anticipé de notre marge brute à la suite de la période prolongée de fortes chaleurs pendant notre saison d’été », a déclaré le directeur général, Peter Fankhauser.

Le groupe, qui publiera comme prévu ses résultats annuels complets jeudi, a annoncé avec deux jours d’avance que son bénéfice d’exploitation était tombé à 250 millions de sterling (282 millions d’euros) pour l’exercice clos le 30 septembre 2018, soit une baisse de 58 millions par rapport à 2016-2017 à périmètre comparable.

Les réservations pour la saison d’hiver sont en baisse de 3% par rapport à l’an dernier, avec des prix stables. Les réservations au Royaume-Uni sont stables mais avec des marges plus basses. « Le Royaume-Uni a été particulièrement touché car les promotions très nombreuses s’ajoutent à un marché déjà concurrentiel pour les destinations situées en Espagne », a expliqué le groupe.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *