Thomas Cook s’engage sur une réduction durable de l’utilisation du plastique

Production

Thomas Cook lance la campagne #noplaceforplastic et s’engage sur une réduction durable de l’utilisation du plastique.

Le groupe Thomas Cook s’engage à baisser sa consommation de plastique en éliminant 70 millions d’objets en plastique à usage unique sur toute sa chaîne d’approvisionnement d’ici à 2020.

Une étude menée auprès des clients de Thomas Cook au Royaume-Uni, en Scandinavie et en Allemagne a montré que 90% des vacanciers sont préoccupés par le niveau actuel de pollution plastique dans le monde. Le même pourcentage considère qu’il est important que les voyagistes prennent ce problème au sérieux. A terme, 65% des personnes interrogées prendront en compte la politique de réduction du plastique dans leur choix d’un voyagiste.

Dans un premier temps, l’accent est mis sur les activités sur lesquelles Thomas Cook peut avoir une influence directe : à savoir ses propres concepts hôtels et sa compagnie aérienne. Les objets en plastique jetables non indispensables, comme les pailles et les touillettes, sont visés en premier. Pour les objets difficiles à supprimer, une alternative plus durable sera recherchée.

Bien que le groupe Thomas Cook se fixe un objectif initial pour 2020, il reste encore beaucoup à faire pour comprendre la quantité de plastique utilisée sur toute la chaine d’approvisionnement – incluant le réseau de fournisseurs et partenaires. Une grande campagne interne est donc lancée auprès des collaborateurs pour identifier de nouveaux leviers pour réduire le plastique.

Thomas Cook espère que son engagement fera bouger les lignes autour de lui pour encourager les clients, les employés, les fournisseurs et l’industrie du tourisme en général à participer également à cette question mondiale. Alice Macandrew, directrice communication et Public Affairs Thomas Cook Group commente : « Nous sommes conscients que nous ne pouvons pas résoudre seuls ce problème global et qu’il reste encore énormément à faire, mais avec cette initiative, nous espérons encourager le reste de l’industrie du voyage à y contribuer également « .

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *