Top of Travel joue la proximité avec ses partenaires AGV

Production
Yann Richard, directeur commercial de Top of Travel.

Yann Richard, le directeur commercial du TO, veut multiplier les initiatives régionales et originales. Deux commerciaux de Top of Travel ont passé un dimanche à vélo avec 7 agents de voyages de l’Ouest. Au programme : réveil très tôt, déguisements, échanges, dégustations…

 

 

Un dimanche à bicyclette. Le 24 juin, dans le cadre du week-end touristico-sportif Anjou Vélo Vintage (voir vidéo ci-dessous), deux commerciaux de Top of Travel sont partis très tôt.  « A 9h30, Anastasia (Bakunovitch) et Arnaud (Gautier) étaient sur la ligne de départ avec 7 agents de voyages » raconte Yann Richard, directeur commercial du tour-opérateur.

 

« Certains vendeurs s’étaient levés à 5h30 pour pouvoir être présent », ajoute-t-il. Pour cette escapade originale, Edeline et Florence d’Eden Tours, Corinne et Paul de Leclerc, mais aussi Coraline de Décalage et Lucie de Transval avaient apporté leurs bicyclettes.

 

Habillés dans un style historique -c’est le principe d’Anjou Vélo Vintage-, ils ont ensuite fait ensemble une randonnée à vélo sur les routes le long de la Loire depuis Saumur. Ils ont aussi échangé sur la production Top of Travel et dégusté

 

 

Travailler l’environnement local

« J’ai demandé à mon équipe de trouver des idées sympas pour développer notre proximité avec les agents de voyages » explique le directeur commercial arrivé il y a 6 mois chez Top of Travel. « J’ai envie que l’on fasse différemment, pas toujours le dîner du mardi ou du jeudi. »

 

Yann Richard qui se définit comme « un pur provincial, Nantais et Breton », a à cœur de développer des opérations régionales. « Je veux qu’on crée du lien avec nos clients agents de voyages. Même si l’essentiel du business passe par des plates-formes de résa type Orchestra, j’ai envie qu’on passe du bon temps ensemble », précise-t-il.

 

 

« Partager des moments forts avec les agents de voyages est un bon moyen de les remercier pour leur fidélité et de renforcer nos liens » explique Top of Travel.

 

Il n’y a pas que les chèques cadeaux

Le tour-opérateur qui revendique sa « taille humaine » va donc renforcer sa proximité avec les agents de voyages à travers différentes opérations pendant l’année. A travers des événements annuels, comme « la course contre le cancer du sein Odysséa à Nantes en mars prochain. Nous y avions déjà participé cette année et on la refait en 2019. C’est une belle cause fédératrice. »

 

 

Ces actions ponctuelles sont aussi, bien sûr, l’occasion de rappeler l’engagement du tour-opérateur en termes de départs régionaux et son plan de vols conséquent. « Nous avons trente plates-formes de départ régionales » rappelle Yann Richard. Pas étonnant alors que les opérations se fassent en partenariat. Comme les deux challenges de vente montés avec les aéroports de Toulouse et de Pau.

 

Pour chacun d’eux, trois agents de voyages ont pu gagner des places de cinéma. « Parce que les chèques cadeaux, c’est bien, mais c’est aussi pas mal de trouver des choses qui peuvent créer ou entretenir un attachement à la marque », explique le responsable commercial. Le film choisi par Top of Travel? « Les Municipaux » des Chevaliers du Fiel, « deux acteurs très ancrés Sud-Ouest. Leur comédie a du sens et de la résonance dans la région » ajoute-t-il. « Ça booste un peu les ventes de l’aéroport et ça leur fait aussi de la pub autrement. »

 

Motiver la force commerciale

Ce travail de la proximité voulu par Yann Richard s’appuie sur son équipe. « Nous avons dix délégués commerciaux, ce sont eux qui connaissent ce qui se passe dans leur région, qui peuvent apporter des idées » souligne-t-il. Et de citer le « challenge de vente qui s’est soldé par des billets offerts pour le festival des Francofolies à La Rochelle ».

 

Un autre rendez-vous TO-AGV est déjà fixé pour l’automne prochain, mais un peu plus loin… à Madère. « On ne va pas faire un éductour classique bien que nous soyons leader sur cette destination et que l’on pourrait faire les incontournables. Nous allons monter un voyage de 25 commerciaux et agents de voyages autour du Madeira Trail. Tout le monde va courir, notre PDG, Helmut Stuckelschweiger, son assistante… Avec des épreuves de 5km à 85km, on va en profiter pour montrer Madère autrement ».

-
Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *