Tourmonde multiplie les départs des régions

Production

Le TO multiplie les programmes « découverte » accompagnés.
Il favorise également les circuits en départs garantis.
Madagascar et les USA sont au cœur de la production.
Plus que deux. Autrefois déclinés dans une brochure à part, les circuits autocars signés Cartour semblent ne plus avoir leur place chez Tourmonde. D’une saison à l’autre, le TO se sépare en effet de ces produits « routiers » programmés au départ de Paris, au profit de trajets en avion. Seuls deux itinéraires en Allemagne résistent. « A ces offres, nous préférons notre gamme de circuits en avion, plébiscitée par les clients », confirme sans détour Francesca Ceccaldi, responsable communication et marketing. Se reposant sur son expertise concernant ces voyages accompagnés, Tourmonde s’attache à faire découvrir le monde au travers de programmes adaptés à tous. « Les voyages pour tous », d’abord, prévoient un itinéraire équilibré pour une approche globale du pays, des hôtels confortables, des tarifs étudiés et adaptés à chaque budget. En revanche, ils ne sont pas accompagnés. A l’inverse des « circuits tradition », accompagnés et guidés au départ de Paris et/ou de province. A ce sujet, le TO a prévu en page 9 un tableau reprenant l’intégralité des départs par ville. Celui-ci permet de voir d’un seul coup d’œil les pays accessibles en direct au départ de Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Strasbourg et Toulouse. Reste la rubrique des « grands voyages extraordinaires » qui promet d’aller au cœur des civilisations lointaines accompagné d’un guide expert de la destination, le tout prévu dans des hébergements de charme sélectionnés pour leur situation ou leur aspect atypique. Notez que tous les circuits proposés, garantis à partir de 2 personnes, peuvent être privatisés à la demande. Mis en place l’année dernière, ce concept attire déjà les jeunes mariés. Enfin, du côté des destinations, si l’Indonésie et l’Iran déçoivent, Madagascar, la Jordanie, l’Argentine, le Yémen et les Etats-Unis enregistrent de bons scores de ventes. « Cela tient à nos itinéraires atypiques, mais également à notre excellent rapport qualité/prix », conclut Francesca Ceccaldi, qui veut se défaire de l’image « de TO cher ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *