Transtours garde le cap sur la Volga et le Danube

Production

11 000 clients par an sur les croisières en Russie.
Un nouvel itinéraire entre Astrakhan et Moscou.
Des disponibilités à saisir sur le programme Danube.
A quelques semaines de la reprise de la saison des croisières fluviales en Europe de l’Est, le niveau des réservations est d’ores et déjà plus que satisfaisant. ““Sur nos programmes entre Moscou et Saint-Petersbourg, les seules disponibilités qu’il nous reste sont fin août et fin septembre”, précise Brigitte Roullé, responsable de la production Croisières de Marsans Transtours. Un succès dû sans doute à la longue expérience de ce TO qui fut dans les années 1950 le précurseur du développement de la croisière fluviale en Russie. Une formule de voyage qui s’adapte particulièrement bien à cet immense pays qui s’est construit au fil de ses voies navigables. En permettant aux passagers d’aborder aussi bien la frénésie des grandes métropoles européennes que sont Moscou et Saint-Petersbourg que d’approcher la vie quotidienne des petites villes de campagne, la croisière fluviale a su trouver et séduire son public. Aujourd’hui, la croisière fluviale en Russie attire près de 11 000 clients par an chez Transtours, sur une saison qui s’étend de mai à septembre. Pour faire face à la demande, le TO a affrété cette saison 6 bateaux, dont 5 entièrement dédiés à la clientèle Transtours. Ces navires classés 3 ou 4 ancres (128 ou 88 cabines) bénéficient d’un encadrement à bord francophone. En complément de son itinéraire entre Volga et Neva, le TO inaugure cette année un nouveau programme qui relie au départ d’Astrakhan la mer Caspienne à Moscou en passant par Samara et Kazan. Un périple inédit qui emmène les passagers à la découverte de la Russie méridionale, sur les traces d’Alexandre Dumas. Attention, il n’y a qu’un seul départ pour cette croisière prévue du 4 au 17 mai. Autre produit phare de cette production : la croisière sur le Danube qui permet en 8 jours/7 nuits de visiter pas moins de 4 capitales d’Europe centrale (Prague, Vienne, Bratislava et Budapest), joyaux de l’ancien empire austro-hongrois. Avis aux amateurs : en dehors du mois de juin, il reste encore de la place !

Publié par La Rédaction
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *