TUI France prêt à lancer ses hôtels et clubs Premium francophones

Production

Le TO va adapter des Magic Life, Sensatori, Robinson… pour les Français. L'objectif est de proposer dès l'été 2017 quatre de ces unités 100% francophones. Un développement qui va contribuer aux résultats financiers de la filiale française.Les vacanciers français vont pouvoir choisir à l'été 2017 un club TUI 100% francophone. "J'ai obtenu l'accord du groupe pour adapter les concepts Premium  de TUI au marché français" explique Pascal de Izaguirre, président de TUI France.  Car "il n'existe pas aujourd'hui une telle offre en France", affirme-t-il. Or de nombreux Français "aspirent à se retrouver dans un environnement francophone". Désormais tourné vers l'international et dans un niveau de prix très supérieur, le Club Med a, on le sait, laissé une place que de nombreux TO cherchent à prendre. TUI l'a bien compris. Si les clubs Marmara ont été repositionnés et montés en gamme (4M et 5M), "il y a une limite à l'extension possible de cette marque" rappelle le président. Dans la stratégie globalisée du groupe, la "francisation des concepts" s'est imposée, "preuve de la flexibilité de TUI" souligne Pascal de Izaguirre.
 
Quels clubs ?
Annoncé en décembre 2015, le projet de club Premium francophone de TUI se concrétise donc. "D'ici à deux mois, notre décision doit être prise sur les quatre premières unités" indique le président de TUI France. Le concept sera déployé "en long et en moyen-courrier".
 
Pour constituer ce nouveau portefeuille, le TO a deux possibilités : "soit la transformation de clubs Marmara, soit la recherche de nouvelles adresses". Dans tous les cas, l'établissement devra répondre aux cahiers des charges du concept correspondant. Sensatori pour les sens, Sensimar pour les adultes, Family Life pour les familles,  Robinson pour le très haut de gamme et Magic Life pour les sports.
 
Il pourrait aussi s'agir d'hôtels déjà labellisés mais "à condition que le groupe s'en désengage" au profit de sa filiale française. Pas sûr, étant donné que les taux de remplissage et de satisfaction sur les marchés allemand et anglais sont élevés. 
 
Deux marques d'hôtels-clubs ne sont pas concernées par cette francisation : Suneo (milieu de gamme auquel correspondent sur le marché français des Marmara) et Splashworld (avec parc aquatique).
 
Des objectifs de croissance
Equilibre financier et augmentation des parts du marché français, tel est le double objectif de TUI France. Si le TO a enregistré 25.000 pax dans les hôtels et clubs TUI sur l'exercice 2014-2015, il doit en réaliser 50.000 cette année, le double l'année suivante et même 216.000 sur 2019-2020.  "Le plan à 5 ans est très ambitieux" reconnaît le patron du groupe français qui doit atteindre (hors Corsair) l'équilibre au 30 septembre 2017.
 
Proposer des clubs Premium francophones va "permettre de capter de nouveaux segments de clientèle qui n'iraient pas dans un club Marmara", explique Pascal de Izaguirre.  Et avec un positionnement Premium, "on obtient un mix prix plus intéressant". Le panier moyen augmente d'autant plus que la production est renforcée sur les destinations européennes. A l'été 2016, Tunisie, Maroc et Turquie représentent à peine 15% de l'offre TUI France. 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *