TUI : Nouvelles Frontières et Marmara ne sont plus des marques mais des lignes de produits

Production

"Avant, TUI était un groupe de tour operating. Aujourd'hui, notre volonté est de devenir un groupe mondial de tourisme" a lancé Pascal de Izaguirre, PDG de TUI France, lors d'une conférence de presse à Paris. Concrètement, à partir de ce mois de septembre, TUI devient "la marque ombrelle" et Nouvelles Frontières, Marmara, Passion des Iles ou Aventuria deviennent des "lignes de produits".
 Une belle gymnastique marketing qui, concrètement, répond surtout à une logique d'harmonisation de l'offre, exigée par la maison mère à Hanovre et somme toute assez cohérente à l'heure de la mondialisation. "Capitaliser sur TUI a beaucoup de sens" explique Pascal de Izaguirre, "notamment en matière de synergies". Du coup, en France, les clients auront accès non seulement aux "lignes de produits" franco-françaises traditionnelles, mais pourront aussi côtoyer des touristes internationaux en allant dans les hôtels clubs du groupe comme par exemple dans les Robinson, "les Clubs Med allemands"… Ca tombe bien, car pour Pascal de Izaguirre "les clients français réclament ça !" Il ajoute : "je suis un grand partisan de l'internationalisation des hôtels du groupe".
Cette offre mondialisée se compose désormais de 280 hôtels et clubs (Riu, MagicLife, Sensatori, Sensimar, Family Life, Splashworld, Suneoclub). De plus, une soixantaine de nouveaux établissements de ce type devrait voir le jour d'ici 2019. Idem pour les 140 avions du groupe qui seront tous (hormis Corsair qui est devenue une compagnie régulière) aux couleurs de TUI.
Enfin, le groupe veut aussi augmenter son offre croisière. Il dispose actuellement d'une flotte de 12 navires qui sera complétée par 2 bateaux supplémentaire d'ici deux ans ainsi que d'une offre de luxe avec Hapag Loyd.
Point d'orgue de cette stratégie, en septembre 2016, un seul site internet, TUI.fr, remplacera tous les sites du groupe. "Je le dis en toute immodestie : nous avons la plus belle offre du marché, et la plus large, incontestablement !" se félicite le patron du groupe.
 
Autre nouveauté, l'ouverture d'un nouveau concept d'agences : le TUI Store. La première agence pilote a ouvert à Strasbourg il y a quelques jours et sera inaugurée le 7 octobre prochain. Seules les marques du groupe TUI seront présentes. En vitrine, il y aura un affichage digital et à l'intérieur, une table centrale avec écran tactile permettra aux vendeurs d'accompagner le client dans son parcours d'achat. En novembre, une seconde agence ouvrira dans les locaux de TUI à Levallois Perret (92). Puis avant la fin de l'année, 5 agences mandataires devraient ouvrir leur TUI Store.
Rappelons que la distribution intégrée de TUI France repose sur un réseau de 63 agences en propre située dans les grandes villes et qui ont réalisé un CA en hausse de 18% en 2014/2015 par rapport à l'exercice précédent. Elle repose également sur ses 162 agences mandatées situées dans les villes moyennes dont le CA a progressé de 10% durant cette même période.
Un succès qui repose, selon TUI, sur le succès de la stratégie omnicanal du groupe. Comme le dit Olivier Roche, directeur de la stratégie digitale de TUI, "95% des clients qui vont en agence sont passés sur le site". Les sites de Marmara et NF ont, de septembre 2014 à aout 2015, généré a eux seuls pas moins de 30 millions de visites.
 
TUI table également beaucoup sur la mise en place de son "dynamic packaging" annoncé en juin dernier. Il est déjà en service sur l'espace pro pour NF et Passion des Iles. Fin 2015, il sera élargi à l'offre low cost et bed banks, ainsi qu'à une production d'hôtels supplémentaires. Enfin, début 2016, il sera fonctionnel sur le site BtoC de Nouvelles Frontières.
Pascal de Izaguirreannonce enfin que Marmara a enregistré 600.000 clients cette année. Pour cet hiver le TO va doubler sa capacité sur les Canaries et ouvrir un club 3M à Valfrejus. Pour l'été 2016, Marmara augmentera sa capacité en Espagne (+25%) et en Grèce (+20%) ainsi que sa capacité aérienne de 25% sur ses destinations européennes. Le patron de TUI confirme également l'arrêt de la Tunisie, hormis pour les marques spécialistes.
 

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *