TUI réduit sa perte et parie à fond sur l’hôtellerie… et la croisière

Production

Le groupe TUI a annoncé mercredi avoir réduit sa perte sur les trois premiers mois de l’année et s’est dit confiant pour l’été.

Les réservations pour l’été ont augmenté de 5%

Le groupe allemand a fait état d’une perte réduite à 125 millions d’euros pour le trimestre écoulé et a confirmé son objectif d’une croissance d’au moins 10% de son résultat opérationnel à monnaies constantes. Les réservations pour l’été ont augmenté de 5%, avec une forte demande pour l’Espagne, la Turquie et l’Afrique du Nord, a précisé le groupe. Le président du directoire, Fritz Joussen, a précisé  que « toutes les tendances demeurent intactes » et que « notre très bonne performance commerciale pour l’été 2018 correspond parfaitement à nos attentes ». Avec une croissance de 26% de son résultat d’exploitation et de 7% de son chiffre d’affaires, le groupe TUI « termine le premier semestre de l’exercice 2018 avec des résultats très solides » et réitère ses prévisions pour l’année.

 

Face à l’engouement pour les croisières, le conseil de surveillance a donné son feu vert pour la construction d’un troisième navire pour la marque de luxe Hapag-Lloyd, en plus de la commande d’un autre bateau pour TUI Cruises en février. Fritz Joussen a indiqué que TUI allait « continuer d’investir dans de nouveaux navires de croisière ». Il estime que grâce à la flotte Mein Schiff en particulier, TUI Cruises « est en train de définir des normes dans le monde entier ». Les prévisions de TUI pour la croisière « sont excellentes » a-t-il ajouté. Car « en raison du changement démographique, les clients traditionnels sont en croissance et les croisières ont de plus en plus de succès auprès des familles et des jeunes ». Fritz Joussen considère que « la convergence de ces deux tendances accélérera encore la croissance au cours des cinq à dix prochaines années ».

 

Autre levier de croissance : l’hôtellerie. TUI veut développer toutes les marques du groupe : RIU, Robinson, TUI Magic Life et TUI Blue. Le groupe continuera à développer son portefeuille d’hôtels, qui comprend actuellement plus de 380 établissements. La semaine dernière, deux nouveaux hôtels TUI Blue ont été ouverts, l’un à Marmaris en Turquie, et l’autre à Majorque en Espagne. Le portefeuille de TUI Blue est ainsi passé à dix hôtels.

La marque hôtelière espagnole du groupe, RIU, reste un autre facteur clé de croissance et de croissance. RIU se développe également avec de nouveaux projets hôteliers en Europe, dans les Caraïbes et en Asie du Sud-Est…

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *