TUI réunit ses 4 sites Web en un seul : TUI.fr

Production

Dans sa stratégie de marque globale, le groupe TUI passe au site unique en France, absorbant NF, PDI et Aventuria. Marque forte avec 24 millions de visiteurs, Marmara va conserver son propre site ‘encore un moment’. La fluidité et la technologie du nouveau site vont être dupliquées sur le site pro courant 2017.Depuis le 27 septembre, TUI.fr est déployé. Un site B2C tout neuf –‘on est parti d’une page blanche’– où l’internaute est ‘pris par la main et accompagné jusqu’à sa réservation’ explique Olivier Roche, directeur e-commerce de TUI France. Clubs Marmara ou hôtels et clubs TUI, vols secs, voyages sur mesure ou séjours long-courrier (PDI), tout est disponible.

TUI.fr se substitue aux sites de NF, Passion des Iles et Aventuria. Marmara, fort de sa notoriété avec 24 millions de visiteurs, conserve le sien ‘encore un moment’. Mais 30% de son  trafic bascule aujourd’hui sur le ’tunnel TUI’. Là, le taux de conversion atteint 50%, soit un taux supérieur à celui de Marmara.

Stratégie omni-canal réaffirmée
‘C’est un site unique pour que l’ensemble de l’expérience change’ déclare Pascal de Izaguirre, PDG de TUI France. En termes de produits et de mode d’information, "nous sommes performants sur l’omni-canal : quelle que soit l’envie du client, on lui offre différentes possibilités, y compris de bloquer un rendez-vous en agences" précise-t-il.  

L’objectif est de générer du trafic pour augmenter les ventes ainsi que le taux de conversion. Une partie du chiffre d’affaires des agences de voyages est réalisé grâce au site. Et à l’inverse, les agents dans les points de vente contribuent au CA du site via les chats et le virtual call center qu’ils animent.

"Je crois dans les agences physiques intégrées dans une stratégie omnicanale" résume le PDG. D’ailleurs la technologie va être déployée sur le site B2B "courant 2017". Les agents de voyages pourront accéder à la même technologie, au même moteur de recherche pour les offres packagées ou le package dynamique.

Référencement et plan de communication
TUI.fr va bénéficier d’une stratégie de référencement offensive (SEO, adwords, cookies, retargeting, CRM onboarding) ."Il nous faut travailler sur la lisibilité des robots, TUI n’est pas encore assez connu en France", explique Olivier Roche. Le budget communication autour de ce lancement  -dont on ne connaîtra pas le montant- inclut une campagne en deux temps, décembre 2016 et janvier 2017, en ligne, puis off-line, notamment en télévision. ‘Ce qui va provoquer des pics de trafic’, souligne Olivier Roche. Et générer de la data à exploiter.

Le site s’appuie sur u système hybride à la fois serveur en data center classique et cloud Microsoft Azur. Il est responsive design (s’adapte automatiquement au support utilisé par l’internaute avec fonctionnalités spécifiques). ‘L’expérience multi-device est essentielle. 30% du trafic sur Marmara.fr provient du mobile, je crois au mobile pour l’avenir’ indique Olivier Roche.

Toute l’infrastructure a été conçue en interne en France, avec Olivier Roche, directeur e-commerce, et Jérôme Picard, DSI. Ainsi qu’une équipe de30 personnes dont  3 chefs de projets et 15 développeurs en interne. TUI a fait aussi appel à deux agences spécialisées en Web design et en expérience utilisateur pour ‘plusieurs centaines de milliers d’euros’.

Satisfait des premiers retours après un soft launch le 13 septembre, le directeur e-commerce veut continuer à améliorer l’outil pour une meilleure expérience client.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *