TUI veut finaliser son implantation en Russie d’ici à juin

Production

TUI veut faire son entrée sur le marché russe avant la fin du premier semestre et mène pour cela des négociations avec plusieurs voyagistes, a annoncé mardi un porte-parole du groupe. TUI n’a toutefois pas encore décidé s’il allait racheter entièrement une entreprise, prendre une participation dans un groupe russe ou créer un nouveau voyagiste avec un partenaire local. Selon des sources proches du groupe allemand, l’un des partenaires possibles parmi les cinq envisagés est le voyagiste Mosc Travel. Le marché russe apparaît intéressant pour TUI dans la mesure où les voyages à forfait s’y font essentiellement à destination des pays de la Méditerranée (Turquie, Egypte, Espagne) où TUI dispose de plusieurs participations dans des hôtels. Son patron, Michael Frenzel, avait annoncé il y a deux ans vouloir s’implanter en Russie. Cette implantation fait suite à celles déjà opérées dans deux pays à fort potentiel émetteur et récepteur touristique, la Chine et la France. Il y a tout juste un an, le TO allemand venait d’officialiser une structure créée avec le chinois CTS, sous forme de joint-venture. Cette société est détenue à 51 % par TUI et à 49 % par CTS. Cette implantation lui permet désormais de bénéficier de meilleurs prix ainsi que de plus grands stocks. Mais le groupe espérait également développer l’activité réceptrice afin de prendre en charge la clientèle chinoise qui veut visiter l’Europe, un marché qu’on estime très prometteur dans les prochaines années. Exactement comme le marché russe, qui montre déjà sa vigueur partout en Europe du Sud. Quant à la France, son implantation ne peut passer inaperçue…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *