Commission de déontologie du Snav : le président de Selectour tend la main aux TO

La nouvelle commission de déontologie du Snav chargée de régler les différends entre producteur et distributeur (lire aussi le Quotidien du Tourisme d’aujourd’hui) arrive à point nommé avec l’affaire firstchoice.fr ou l’annonce de certains TO de quitter le syndicat.Et pourtant l’idée trottait dans la tête de Georges Colson, président du Snav, depuis le début du mois d’août lorsqu’il a demandé à Gérard Letailleur, président de Sélectour, de s’en charger. "Le 14 septembre, j’avais rendez-vous avec Rachid Temal, secrétaire général du syndicat, et j’ai suggéré que nous définissions une ligne jaune que les distributeurs et les TO devraient s’engager à ne pas franchir" explique t-il. Il poursuit "que les TO vendent en direct, ou que leur site Internet figure sur les brochures ne me gêne pas, mais si je n’ai pas un accès au stock du TO aussi facile et au même prix que le TO lui-même, alors la ligne jaune est franchie". Autrement dit, une agence ne peut s’en sortir qu’avec les prix margés, sinon c’est la condamner. Gérard Letailleur veut absolument calmer le jeu. Il est persuadé que les deux professions ont besoin l’une de l’autre, et rappelle "bien sûr, nous (les distributeurs) ne sommes pas incontournables, mais nous faisons tout de même jusqu’à 80% des ventes de certains TO". En attendant, la commission de déontologie a du pain sur la planche, comme essayer de faire revenir Donatello sur sa décision de quitter le Snav. Mais surtout, Gérard Letailleur doit trouver un co-président parmi les patrons de TO, un co-président qui accepte rapidement. "D’ici quelques jours !" assure t-il.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *