L’UMP veut un ministre du Tourisme directement rattaché au Premier ministre

C’est parce que le tourisme est par nature transversal et qu’il dépend de plusieurs secteurs d’activités, que la commission UMP du tourisme préconise un futur ministre du Tourisme directement rattaché auprès du Premier ministre. Jean-Michel Couve, président de cette commission, a convié la presse professionnelle dans son bureau à l’Assemblée Nationale pour fait sur l’avancée des travaux.Selon Jean-Michel Couve, député-maire de Saint-Tropez et président de la Commission nationale tourisme de l’UMP, "il y a une dizaine de ministères qui engagent des moyens pour des actions à finalité ou à impact touristique". Et de citer en exemple, "le ministère de l’Agriculture qui encourage le développement des gîtes ruraux, hébergements à la ferme ou randonnées". Jean-Michel Couve estime qu’il y a "environ 500 millions d’euros de dépensés par tous ces ministères en dehors du ministère du Tourisme. Si l’on exclut les dotations aux communes, il reste 250 millions d’euros qui pourraient être mis à disposition du ministère du Tourisme". Pour éviter tant de dispersion, apporter plus de moyens au tourisme, le député prône l’avènement d’une "Délégation Interministérielle à l’Organisation et à la Compétitivité du Tourisme (DIOCT) placée sous l’autorité du Premier ministre". "C’est la seule formule pour que le domaine du tourisme soit mieux doté" précise encore Jean-Michel Couve qui rappelle qu’avec "86,3 millions d’euros en 2007, le ministère du Tourisme représente 0,03% du budget de l’Etat". A titre de comparaison, "Saint-Tropez dispose d’un budget de 60 millions d’euros ". Ca donne à réfléchir !

Publié par David Savary

Journaliste – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Vos réactions (2)

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *