Trois Finalistes pour Le Trophée Femmes du Tourisme 2016

La cérémonie de remise du Trophée des Femmes du Tourisme "le pied à l'étrier" aura lieu le 08 mars 2016 dans l’amphithéâtre de la FNTP. Le nom de la Lauréate sera dévoilé au cours de cette cérémonie. Trois projets ont retenu l'attention du jury.
 Initiative lancée il y a 7 ans, le Trophée des Femmes du Tourisme récompense une Femme qui, par son action, permet de valoriser et favoriser le rayonnement de l’industrie touristique. En 2016, le thème porte sur les prospectives de développement d’une entreprise du tourisme et s’adresse exclusivement à des étudiantes en Master 2.
Trois projets ont retenu l’attention du jury par leur originalité et leur innovation. "Un choix difficile, car les 15 dossiers réceptionnés sont d’une grande qualité tant par leur présentation soignée et inventive que par leur pertinence et leur originalité. Notre objectif est de permettre à une étudiante de présenter un projet mettant en évidence ses qualités : passion, motivation, curiosité, vision prospective. Lors de la remise du Trophée, le 08 mars, nous présenterons également les chiffres clés de notre Baromètre de l'emploi des femmes cadres et/ou dirigeantes de l'industrie du tourisme" affirme Agnès Gascoin, Présidente de l’association.
L’association Femmes du Tourisme compte 120 membres, dirigeantes d’entreprise et dirigeantes institutionnelles, représentant l’ensemble des métiers du tourisme. Elle a diverses vocations : favoriser la reconnaissance de l’industrie touristique comme l’un des principaux secteurs économiques français, encourager l’accès des femmes à l’emploi dans les postes à responsabilité, informer les jeunes sur les métiers du tourisme et favoriser les échanges entre les membres en créant une dynamique de réseau. Aujourd’hui, l’Association Femmes du Tourisme bénéficie d’une notoriété affirmée.
 
Les trois finalistes :
 
Lisa Taurines (Agence de Ciné-tourisme en Europe)
Globe trotteur, Lisa Taurines a effectué plusieurs stages dans des entreprises de tourisme à travers le monde : stage de fin d’études chez Atout France à New-York et stage de césure dans une agence réceptive en Nouvelle Zélande, pendant des études à la Montpellier Business School. 
Passionnée par le cinéma, Lisa estime que c’est un outil fantastique pour réinterpréter le monde et le voir sous une autre lumière.
"Je porte ce projet de ciné-tourisme depuis mon année de césure en 2013 en Nouvelle Zélande et il représente pour moi l'alliance parfaite entre ma passion pour le cinéma et mon expérience professionnelle de 4 ans dans le secteur du tourisme. Je me suis en effet spécialisée dans le tourisme au gré de mes rencontres professionnelles durant mes études en école de commerce et je souhaite aujourd'hui faire un pas de plus dans ce secteur en menant mon projet à bien : la création d'une agence de voyages spécialisée dans les itinéraires cinématographiques en Europe" aime à répéter Lisa.
 
Albertine Soulie (Compagnonnage féminin dans les métiers de la conciergerie)
L’objectif d’Albertine Soulié est de capitaliser sur les compétences acquises au cours de ses différentes expériences : assistante commerciale et conseillère de vente.
Elle souhaite acquérir de nouvelles qualifications pour compléter sa formation, grâce notamment à ses cours à l’EIML. 
Albertine se plaît à raconter : "Après avoir constaté que les femmes étaient peu représentées dans les métiers de la conciergerie, l’idée d’un compagnonnage m’est apparue comme une évidence. Au-delà de la féminité, il nous faut surtout apprendre, encore et encore, nous confronter à la réalité, à la diversité, se nourrir de l’expérience et du savoir de nos aîné(e)s. Les jeunes femmes souhaitant se former au métier de Concierge auront l’opportunité d’évoluer durant une année dans les plus prestigieux palaces du monde tout en acquérant un savoir-faire, un savoir être et une connaissance des différentes cultures".
 
Maï Pham-Quang (Lux'Out duty free)
Diplômée en économie et gestion à la Sorbonne, Maï Pham-Quang décide de compléter sa formation à l’EIML, dans le domaine du marketing du luxe. Elle a effectué plusieurs stages : assistante dans la vente, communication et relations presse. 
"Ayant un attrait tout particulier pour les voyages, le choix s’est fait naturellement sur le secteur aérien dont la croissance offre aux marques une source continue de clients potentiels avec un focus particuliers sur les passagers chinois, premiers consommateurs de produits de luxe. L’objectif est d’offrir des ventes promotionnelles de marques de luxe sur des vols long-courriers Paris/Beijing. C’est l’occasion de déstocker dans un espace-temps, défini et limité. Pour les compagnies aériennes, c’est la possibilité de créer du trafic supplémentaire et l’opportunité de créer des événements en s’associant avec des marques prestigieuses" précise Maï Pham-Quang.
 

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *