Un agent de voyages veut sauver la Guadeloupe des indépendantistes

Inquiet de voir les grandes chaînes hôtelières quitter la Guadeloupe, Amédée Adélaïde, patron de quatre agences de voyages Tourcom dans le département, a décidé de créer une association pour s'opposer aux indépendantistes et tenter de faire revenir les investisseurs.La stratégie des indépendantistes de l'Union général des travailleurs de Guadeloupe (UGTG) et du collectif LKP (qui a appelé à la grève au début de l'année) serait de déstabiliser deux secteurs clés en Guadeloupe : la santé et le tourisme. C'est en tout cas ce que pense Amédée Adélaïde. Selon lui, "beaucoup d'hôteliers ont déjà quitté la Guadeloupe et les établissements sont en train de devenir des résidences hôtelières. Les sites les plus porteurs disparaissent petit à petit". Pour répondre à cette menace, "nous avons créé l'association Cohésion sociale et liberté publiques (CSLR)" qui a vu le jour "à la suite des grèves qui ont paralysé l'île durant 44 jours au début de l'année" indique encore Amédée Adélaïde. "Nous voulons représenter la majorité silencieuse de la Guadeloupe". Il veut relativiser l'influence de l'UGTG qui ne regrouperait guère plus que 3.000 membres sur une population locale de 400.000 habitants. Mais qui ont réussi "en utilisant l'action syndicale à des fins politiques" et "en récupérant tous type de revendications" à paralyser l'île. En ligne de mire aussi le gouvernement qui n'a pas "maintenu l'ordre, la liberté de circuler et la liberté de travailler". L'association CSLR va s'atteler à faire du lobbying un peu partout avec un objectif ambitieux : "l'image de la Guadeloupe s'est détériorée, notre objectif est de faire revenir les investisseurs".

www.cslr.fr

Vos réactions (9)

  1. Bravo Amédée,

    enfin quelqu’un de courageux qui ose dire tout haut ce que l’immense majorité pense tout bas.
    Nous avons affaire à des appentis sorciers qui,par ambition personnelle ,alors qu’ils ont la chance d’avoir un emploi protégé, mettent le désordre et font fuir ceux qui investissent et créent des emploi.
    L’histoire les jugera.
    Jack Loupy

  2. Bravo Amédée et bon courage ds votre action ! on vs soutient moralement pour enfin pouvoir re-conseiller la Guadeloupe ; j’espère que la très jolie campagne télévisée va y contribuer

    Y a t il une « charte » d’accueil de la part des hôteliers??

    Cordialement
    Agnès/ Ailes Evasion Versailles (Tourcom)

  3. Il faut absolument redorer l’image de la Guadeloupe
    que l’on aime, si on veut faire revenir les investisseurs d’une part, mais aussi la « bonne clientèle ». Bon courage car il y a beaucoup de travail
    mais c’est un magnifique challenge.
    Rejoignez donc le bureau exécutif de l’association Skål International, la plus grande association de professionnels du tourisme au monde avec 20 000 professionnels dans 90 pays . Le Skål Guadeloupe a été à une époque très « puissant » et si il le redevient avec des professionnels dynamiques comme vous, cela fera revenir de bons clients car ils auront confiance karine Coulanges Directrice Communication &PR Skål International

  4. Ou bien la Guedeloupe est un département et il faut réagir vertement, ou bien ils veulent leur indépendance et il faut la leur donner de suite.
    Il n’est pas tolérable de voir un employé de l’ Etat semer ainsi la panique sans réaction de l’ Etat.
    La France devient petit à petit de plus en plus minable.

  5. Monsieur ADELAIDE est un homme de convictions, de valeurs, qui s’inscrit dans une dynamique positive. Nous avons besoin d’avoir ce genre d’homme de terrain à la tête de de projets ambitieux, son expérience en politique et ses compétences reconnus sont autant d’atouts pour la réussite de ce projet. Courage à vous, votre ambition de redonner à l’archipel Guadeloupe sa place de pôle touristique dans l’arc Antillais sera, je l’espère, couronnée de succès….

  6. Bravo Amédée !!!!

    Ce joli et ensoleillé coin de France des Caraibes demande à être défendu. Il faut nous redonner confiance en la destination de façon à ce que l’on y renvoie à nouveau nos clients. Le tâche sera rude !
    Bon courage.

  7. oui, ns devons réagir. je suis guadeloupéenne et suis très peinée de voir « mon » ile critiquée, boudée,
    l’indépendance impossible, une autonomie peut être!!! je ne vais pas refaire un débat sur ce qui s’est passé. il y a eu des problèmes « volcans » ils peuvent être corrigés, c’est le travail de l’état; .l’urgence est de repositionner l’ile sur le plan touristique et économique. j’en appelle à l’état, aux acteurs du tourisme et à tous les guadeloupéens vivant en métropole qui veulent rester fièrs de leur ile et pouvoir retourner en vacances sans être regarder de travers.

  8. Monsieur,
    Votre article est remarquable mais je pense que vous avez oublié deux cibles importantes de destruction de l’UGTG et du LKP, l’Economie dans son ensemble et l’Agriculture.
    Dans l’Economie leur principale cible: le pétrole!!!
    Qui nous fournirait de l’essence moins chère que la SARA à ce jour, sans se soucier des emplois détruits en supprimant à terme la raffinerie de Martinique CHAVEZ leur Mentor !!!!.
    L’Agriculture,  »Mangé Lokal » oui mais à quel prix ???
    Les Ignames (tubercules locales) provenant du Costa-Rica sont vendues moins chères que celles produites localement (dont on nous dit en plus qu’il est risqué de les consommer à cause du  »chloredecone » ) mais dont on ne sait pas quels traitements chimiques elles ont subi dans leur pays d’origine…
    La Santé, le but est malicieux faire partir le plus grand nombre pour qu’ils aillent ailleurs se faire soigner et créer encore plus d’insécurité.
    Le Tourisme, n’avons nous pas mis la charrue avant les boeux ??? Nous avons inondé le pays d’hôtels luxueux pour une clientèle moyenne et mis en place du personnel mal formé puisque les Ecoles Hôtelières sont arrivées après.
    Mais, surtout, apprendre à nos compatriotes à respecter ces touristes quand on a la chance qu’ils viennent chez nous et non pas à Santo-Domingo pour moins cher et avec un meilleur accueil (Eux ils ont faim et quand ils voient un touriste, ils voient les dollars qui rentent dans le pays).
    Combien de fois ais-je entendu une fois mais pas deux, vous ne m’y reprendrez pas.. le sourire antillais.. foutaise!!
    Enfin, si nous voulons rétablir la Guadeloupe et vraiment lutter contre la PROFITSYON commençons par supprimer les privilèges réclamés et accordés à certains Guadeloupéens : Banques, France Telecom, Orange, Canal+ etc… où les prestations sont plus chères qu’en Métropole… qu’il s’inspirent de EDF.
    Pour finir si l’on regarde de plus près le seul endroit où je bénéficie des mêmes faveurs, c’est BERCY et alors là je savoure car je sais que je suis un Français comme les autres.
    Avec mes meilleures salutations

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *