Après Paris, Les Thermalies vont faire escale à Lyon

Salon

Riche actualité pour Les Thermalies, le salon de l’eau et du bien-être, en ce début d’année. Après la 35e édition de l’évènement – qui se tiendra du 19 au 22 janvier au Caroussel du Lyon à Paris – c’est Lyon qui accueillera les exposants 3 au 5 février, pour la toute première délocalisation du salon.

« Lyon a une réelle appétence pour le bien être » explique Karelle Geyer, commissaire du salon.  Notre expérience et notre  savoir-faire nous permettent de créer premier Salon bien-être par l’eau dans la région Rhône-Alpes « . Pour cette première édition de Thermalies Lyon, qui se tiendra un vendredi, samedi, dimanche, nous espérons quelque 10 000 visiteurs ». Elle se déroulera à la Cité Internationale autour de six pavillons thématiques : Thalasso France, les sources  thermales, Evasion spa, Thermes et Thalasso d’ailleurs, Balnéothérapie design et Beauty care.

A Paris, moins de deux semaine avant,  Les Thermalies auront fêté leurs 35 ans avec  un tout nouvel espace pro. « C’est aux Thermalies que les professionnels du tourisme dénichent les futures tendances » assure Karelle Geyer. Le parcours Thermalies Pro est destiné aux directeurs d’hôtels, spa, managers ou encore kinés. Il permettra aussi aux agences de voyages et tour-opérateurs de découvrir ce qui est ou sera offert à leur client. Quant au grand public, il pourra ainsi tester les nouveautés et  « la boucle est bouclée ». Par ailleurs, les destinations étrangères seront une nouvelle fois bien représentées. « L’Italie, l’Espagne, la Tunisie mais aussi Bahreïn par l’intermédiaire du groupe Accor ». La Suisse et la Belgique seront présent via Eurothermes. Quelque 300 exposants sont attendus pour 32 000 visiteurs dont de nombreux professionnels du tourisme, TO et agences, qui font traditionnellement le déplacement jeudi et vendredi.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *