IFTM Top Resa : 40 ans, déjà !

Salon
L'an dernier, IFTM Top Resa a accueilli 32 480 professionnels à Paris, porte de Versailles.

2018 est l’année de la 40e édition de Top Resa, devenu l’international French Travel Market IFTM Top Resa. Orchestré et mis en scène à ses débuts par Jean-François Alexandre, le salon a su évoluer, passant de Deauville à Paris, pour abriter aujourd’hui une manifestation multi-segments regroupant en un même lieu le tourisme loisirs, affaires, événementiel et groupe, tant sur la France qu’à l’international. Récit d’un évènement dont le succès ne s’est jamais vraiment démenti.

 

 

 

Comme chaque année au mois de septembre les professionnels du tourisme se retrouvent sur le salon IFTM Top Resa. Un rendez-vous incontournable qui dure depuis maintenant 40 ans, et qui rassemble des exposants représentatifs de toute une industrie et des visiteurs professionnels français et étrangers. Pour Alain Bagnaud, directeur du pôle Transport et Tourisme chez l’organisateur Reed Expositions, « c’est une longévité assez remarquable ».

 

Inspiré de ce qui existait aux Etats-Unis avec le Pow Wow, Top Resa voit le jour pour la première fois à Paris en 1979. « A la base, c’est une rencontre entre producteurs et distributeurs. Cela a tout de suite pris » raconte Jean-François Alexandre (voir encadré), à l’origine de l’évènement. Durant 20 éditions, il sera la figure de proue de Top Resa.

 

Dès l’année suivant sa création, en 1980, le salon prend ses quartiers à Deauville. Il y restera jusqu’en 2007. « C’était de belles années » commente un brin nostalgique Jean-François Alexandre. Celles d’une présence massive d’agents de voyages dans un climat prospère, convivial et festif.

 

Et puis petit à petit la profession a fait sa mutation. La part croissante des nouvelles technologies a modifié la donne. Le grand chapiteau blanc à Deauville n’était plus adapté aux nouveaux enjeux de l’industrie du voyage. En 2008, après presque trois décennies de bons et loyaux services, le salon, sous l’impulsion de Vincent Lhoste, alors directeur, fait ses adieux au Calvados pour s’installer à Paris, porte de Versailles. « Moins glamour mais plus professionnelle » est la formule la plus entendue pour qualifier la 30e édition.

 

L’idée à l’époque est de « rassembler toutes les familles de l’industrie du tourisme » et de « s’ouvrir davantage à l’international ». Pari tenu puisque plus de 26 000 visiteurs arpentent les allées du salon contre environ 16 000 à Deauville. Dès l’année suivante, en 2009, Top Resa est rebaptisé International French Travel Market (IFTM) et vise une clientèle toujours plus large. Le loisir, l’évènementiel, le voyage d’affaires et le groupe cohabitent sur un même lieu. Les agents de voyages ne représentent plus que 40% des badges. Ce qui commence par irriter certains producteurs lesquels, au gré des années, partiront/ reviendront sur le salon. D’autres tel Amadeus, « partenaire officiel de l’IFTM depuis dix ans », voient dans cet évènement l’opportunité « de voir tous (leurs) clients et partenaires ». « Nous investissons beaucoup dans notre stand, qui de fait attise la curiosité et attire beaucoup de monde. Si je devais faire une analogie, je dirais que nous sommes comme un grand constructeur automobile au Salon de l’Auto, qui rencontre ses clients et ses concessionnaires et qui attire le public à la fois avec sa gamme de voitures en production, mais aussi avec ses prototypes et ses concept cars… » analyse Georges Rudas, PDG d’Amadeus France.

 

En 2014, alors que Thomas Desplanques dirige le salon (il a succédé à Vincent Lhoste à l’été 2012), le Map Pro est racheté par Reed Expositions. L’année d’après, les deux salons professionnels sont inaugurés le même jour et proposent un badge unique. En dépit d’un contexte économique parfois plombé, IFTM Top Resa multiplie les conférences, les événements (Travel Agents Cup, Startup Contest, Hackathon…) et les villages thématiques. Le village des tour-opérateurs est le premier créé en 2009. Il y en aura 6 en 2016, puis 9 en 2017, et finalement 12 villages cette année. « Je suis réfractaire à toute forme de ghettoïsation » commente Georges Azouze, PDG de Costa France, qui n’a jamais voulu figurer sur le Village de la Croisière.

 

Depuis le printemps 2016, Frédéric Lorin est le directeur général d’IFTM Top Resa. Son credo : un salon multi-cibles couvrant en un même lieu tous les motifs de déplacements. A l’occasion de son 40e anniversaire, la grande messe du tourisme pro s’offre un relooking avec un nouveau logo et une nouvelle stratégie de marque qui confirme l’offre BtoB sur tous les segments : Loisirs, Tourisme d’affaires, Mice, Groupe, Technologie et Destination France. Parce qu’il est devenu « un salon de managers et non plus de vendeurs », certains n’y sont plus exposants. A l’instar de Costa qui « après 35 ans de participation active » a décidé de faire l’impasse cette année pour « sans doute repartir l’année prochaine ». D’autres comme Héliades effectuent leur grand retour après trois ans d’absence. « Si nous n’y étions plus, c’est que nous avons estimé qu’il n’y avait pas assez d’agents de voyages. Or, nous avons constaté qu’il y en avait beaucoup plus l’année dernière » souligne Jean Brajon, DG du tour-opérateur spécialiste de la Grèce.

 

Du mardi 25 au vendredi 28 septembre, cette année, ce sont près de 1 600 marques exposantes dont un impressionnant panel de destinations qui attendent les visiteurs dans le hall 7 de 10h à 19h. « C’est un salon résolument professionnel où l’on rencontre en trois jours la totalité de nos partenaires et fournisseurs. Je pense toutefois que l’on pourrait peut-être le prolonger le week-end en l’ouvrant au grand public » conclut Yariv Abehsera, PDG de Travelfactory présent sur le Village TO avec la marque Locatour. Qui sait si ce ne sera pas la prochaine grande étape clé d’IFTM Top Resa.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *