La 39e édition du salon mondial du tourisme aura-t-elle fait le plein ?

Salon

Les organisateurs attendaient plus de 100.000 visiteurs pour ce Salon mondial du Tourisme, du 20 au 23 mars à la porte de Versailles. Mais cette année, la concurrence avec le Salon du livre est rude, au même endroit et aux mêmes dates. Alors, voyage virtuel ou réel ?Cette année, le Salon Mondial du tourisme semblait faire la part belle aux régions françaises et à leur terroir. Bien que composant 35% des exposants, les destinations internationales paraissent installées de façon plus discrète, avec des stands plus modestes. A l’exception peut-être de la Croatie toute en écran lumineux et du Japon (qu'on ne voit plus à IFTM Top résa). Mais il est vrai que l’heure est à davantage de sobriété même pour les destinations habituellement extraverties. (voir photos ci-dessous)
Pour l’île Maurice, néanmoins, les musiciens et danseuses installés dans l’allée ont créé de l’ambiance : on entendait les airs de sega de loin et la foule s’amassait pour voir les tenues colorées et les sourires des trois jeunes femmes. Pour l’Algérie, l’orchestre de cordes et la chanteuse ont rappelé avec des accents nostalgiques la tradition musicale de ce pays. Tandis que sur le stand du Maroc le sculpteur faisait sortir des pièces d’échecs du bois de laurier, non loin du potier de l’île grecque de Sifnos avec son tour et ses petits pots de terre.
Parmi les opérateurs, Fram était incontournable avec son immense stand central mais la formule de Carrefour Voyages avec ses TO partenaires en corners, comme à IFTM Top Résa, offrait une belle visibilité au grand distributeur. Lequel comme son concurrent des Voyages Auchan proposait au public des promotions spéciales pour le salon. Il est vrai que les gens croisés dans les allées semblaient friands de bons plans et de documentation "pour pouvoir faire son choix tranquillement" expliquait ce monsieur avec son grand sac, voire réserver si "l’offre est vraiment belle" témoignait cette dame brochure à la main sur le corner du TO Voyamar.
Les produits français, en particulier des Gîtes de France – présents avec un immense stand-, étaient plébiscités. "On ne sait plus trop où aller, disait cette dame rencontrée sur le salon. On n’ose plus les pays du sud de la Méditerranée, alors autant voir ce qu’il y a en France." Et goûter aussi, car les amateurs de dégustations furent nombreux. Vins, moutardes, épices, macarons… les producteurs de spécialités ont fait des ventes sur le SMT !
Les départements du Nord-Ouest et de l’Est ont profité, quant à eux, d’une belle visibilité dès l’entrée du salon sous la bannière fédératrice du tourisme de mémoire, comme l’an dernier. Et les célébrations prévues cette année autour de la Première et de la Seconde Guerre mondiale ont suscité la curiosité des visiteurs.
Enfin, l’entrée dans le monde de la croisière – une nouveauté pour le salon- se faisait par un splendide panneau affiché sur toute une longueur de stand (ou de mur) par le port de Marseille et le club de la croisière Marseille Provence. Effet d’annonce de la commande aux chantiers STX le matin même ? en tout cas, le stand de MSC était très courtisé ce 20 mars.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *