Le salon Bedouk affaibli par les soldes

Salon

Une septième édition avec moins de visiteurs que prévu.
Un salon qui reste porteur et générateur de contacts.
Malgré les aléas, la demande sur ce marché est croissante.
La 7e édition du salon Bedouk MC&IT, rendez-vous annuel du tourisme d’affaires et des réunions professionnelles, qui s’est tenue les 12 et 13 janvier au Carrousel du Louvre n’a sans doute pas répondu à toutes les attentes en termes de visiteurs. « Il faut dire que le mercredi 12 coïncidait avec le premier jour des soldes » remarque Philippe Berry, directeur du Grand Hôtel à Saint-Jean-de-Luz. « C’est mort », a même confessé un exposant souhaitant garder l’anonymat, déplorant aussi qu' »une mauvaise localisation du stand génère une grande déperdition ». Benoît Rosenthal, commissaire général, se montre quant à lui optimiste. « Ce salon est la preuve tangible que malgré les aléas conjoncturels, ce marché génère une demande croissante. » Avant de préciser : « En moins de dix ans, nous avons multiplié par près de trois le nombre de visiteurs. » Dominique Le Moal, responsable marketing chez JMB Racing, une société offrant la possibilité de piloter une Ferrari sur circuit, considère ce rendez-vous comme incontournable. « D’abord le coût est intéressant, ensuite le lieu, central et prestigieux, correspond tout à fait à l’image du produit. Enfin c’est une période propice pour générer des opérations. » « Pour qui veut développer le segment groupes et séminaires, c’est une opportunité intéressante pour aller chercher de nouveaux clients », ajoute Philippe Berry. Le Bedouk 2005 a accueilli quelque 300 exposants. Parmi ceux-là de nouveaux venus, tels que les villes de Berlin ou Montpellier, le parc de loisirs Universal Mediterranea ou encore le ZooParc de Beauval dans le Loir-et-Cher. Stephanie Wegener von Tengg, chef de projet du Berlin Tourismus Marketing et dont c’est la première participation au Bedouk, se montre mesurée quant à l’impact d’un tel événement, tout en reconnaissant que « c’est quasiment le seul salon ayant trait au tourisme d’affaires en France ». Un moyen aussi pour attirer des Français, seulement en 8e position quant au nombre de visiteurs, dans la capitale allemande.

Publié par La Rédaction
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *