Le Salon des Vacances en France espère toujours recevoir des professionnels

Salon

50 000 visiteurs attendus en 3 jours.
Week-ends découverte à l’honneur.
Alors que de nombreux réseaux développent une offre de produits France, la 10e édition du Salon des vacances en France qui débute aujourd’hui à Paris Expo, porte de Versailles (et durera jusqu’au 30 janvier) ne les attire toujours pas. “L’an passé, nous avons accueilli un peu plus de 46 000 visiteurs, cette année nous en attendons 50 000”, indique André Dromoy, commissaire général. 580 exposants seront présents. Beaucoup d’institutionnels, peu de TO, des loueurs de résidence de tourisme (Lagrange, Pierre & Vacances, VVF…). “La commercialisation de la destination France en agences de voyages progresse, mais ça n’est pas un réflexe chez le client que de franchir le seuil d’un point de vente”, analyse André Dromoy. Avant de préciser qu’il n’exclut pas lors d’une prochaine édition de solliciter la venue de grands réseaux d’agences. “Au contraire, ils seront les bienvenus.” Les week-ends découverte seront mis à l’honneur lors de ce salon. “On part plus souvent et moins longtemps, souligne André Dromoy. 29 % des visiteurs de la dernière édition sont partis entre 1 et 4 fois en week-end en France dans l’année.” Une brochure “Guide des échappées week-ends” recensant plus de 200 idées d’escapades dans l’Hexagone sera distribuée gratuitement à l’ensemble des visiteurs. Parmi les nouveautés du salon, un espace thématique “Enfance en France” présentera une large offre destinée à ce jeune public (colonies, centres aérés, centres de loisirs…). Autre nouveauté, “Iles de France”, un espace qui mettra en avant un panel de magnifiques îles à découvrir, qu’elles soient près de nos côtes ou outre-mer. Côté animations, onze organismes membres de Loisirs de France seront réunis pour la première fois sur un espace de 130 m2. Situés dans “La rue des villages de vacances”, ils proposeront plus de 400 destinations adaptées aux familles, amis et groupes.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *