Le salon mondial du tourisme ouvrira ses portes sans l’Egypte

Le salon mondial du tourisme, qui ouvre ses portes jeudi 21 mars, ne comptera pas l'Egypte comme exposant mais accueillera de nouvelles destinations comme le Pérou, la Guinée ou la les îles grecques.
De toutes les destinations touchées par le Printemps arable, seule l'Egypte ne sera pas exposante lors du salon mondial du tourisme (21-24 mars 2013, Paris Porte de Versailles). Ils ont annulé leur participation "il y a trois semaines" précise Véronique Piguet-Lacroix, directrice commercila du SMT. "C'était le veille de l'accident de montgolfière à Louxor", précise-t-elle pour éviter toute mauvaise interprétation. Notons, quand même, que la destination était présente à Berlin, la semaine dernière, pour le salon ITB et occupait un pavillon complet. Est-ce à dire que la destination ne parie plus sur un retour en force des clients français ? Difficile à dire. En revanche, la Tunisie sera bien présente alors qu'elle s'est fait discrète lors de l'ITB. Par ailleurs, les organisateurs sont satisfaits de la présence de l'Espagne, "qui a tout intérêt à utiliser la puissance d'un salon grand public", et regrettent, à contrario, "l'absence de l'Italie". Les Etats-Unis, "malgré leur volonté de dépasser la France en tant que première destination touristque", boudent aussi le salon. L'Allemagne ne sera pas présente et "non pas pour des raisons budgétaires". Dommage, la destination, et Berlin en particulier, rencontre en France de plus en plus de succès.

Vos réactions (6)

  1. Difficile en effet de comprendre l’attitude de l’Egypte vis à vis du marché français, peut-être le sentiment diffus de ne pas être soutenu, compris, aidé par rapport aux autres marchés sources européens.
    Pourquoi ne pas « inviter » les producteurs français à partager un stand Egypte qui mettrait en avant la destination, les offres balnéaires de la Mer Rouge, du Sinaï et de la Haute Egypte? Le SMT prendrai une initiative généreuse et exemplaire. La profession doit bien cela à ce pays qui fut une véritable « mine » pour notre industrie et marquerai ainsi une solidarité réactive et intelligente au manque notoire d’intérêt pour cette destination par un grand nombre de professionnels et le grand public.

    1. Ca ne m’etonne pas de richard, il a toujours su retourner les situations et presenter le coté positif.
      Il est vrai que les Egyptiens sont des gens paisible.
      Mais les freres musulmans sont loin d’etre des kiffeurs.

  2. l’Egypte mérite toujours son tourisme, le patrimoine de l’Egypte est toujours là, la terre des pharaons toujours présente, toujours vivante, le Nil coule toujours dans les veines des amoureux de ce pays.
    S’il est un pays que l’on doit voir au moins une fois dans sa vie, c’est l’Egypte.
    Fascinante et éternelle Egypte, pays que l’on n’oublie pas et qui ne ressemble à aucun autre. Terre à jamais marquée par l’histoire, l’histoire des grands pharaons. Fascinante et éternelle Egypte, berceau de l’humanité, là où tout a commencé…
    Mystérieuse Egypte qui traverse le temps avec et toujours ce même pouvoir de fascination. Fascinante et éternelle Egypte, on y part, on revient, et puis…
    plus rien n’est tout à fait pareil….

  3. comment est il possible de ne pas proposer l’égypte, pour y aller régulièrement les villes égyptiennes ne sont pas plus dangereuses que les quartiers marseillais ou je ne mettrai pas les pied par peur des balles perdues
    le peuple égyptien a besoin du tourisme pour vivre, les politiques eux ne s’en soucient guere, mais c’est les simples gens qui sont punis dans cette affaire
    c’est deplorable car ils ne demandent qu’a travailler et vivre
    les egyptiens sont des gens tout simplement gentils et adorables

Réagir à l'article