Les Thermalies coulent des jours heureux

Salon

Pour sa 23e édition, le salon des Thermalies s’est affirmé comme l’intermédiaire idéal dans l’univers du bien-être et de la remise en forme. Si l’on en croit les exposants, les contacts ont été nombreux et plutôt fructueux. Et toujours dans une ambiance sereine et détendue.
Le succès croissant des produits liés au thermalisme, à la santé et au bien-être n’est plus à démontrer. Il est devenu une réalité. Très tendance même ! En témoigne l’engouement manifesté sur le salon des Thermalies qui s’est clos dimanche 6 février au Palais des Congrès de Paris. « Il y a beaucoup plus de monde que l’an passé, et les gens n’hésitent pas à acheter sur place », constate cette représentante d’Accor Thalassa. Elle précise aussi qu’en semaine, c’est une clientèle « plus âgée et demandeuse de cures » qui vient sur le salon, alors que « le week-end concerne davantage des personnes plus jeunes et consommatrices de produits bien-être ». Dans les allées, les gens, manifestement peu pressés, regardent, s’arrêtent… prennent des brochures. « Ils font du repérage et reviennent un ou deux jours après pour acheter », remarque le responsable commercial du Méridien Limassol Spa & Resort. « On est content de l’accueil que le public nous réserve. Le secteur se professionnalise et on sent les gens vraiment intéressés », affirme encore la représentante des Flamants Roses, un établissement consacré au bien-être et qui ouvrira ses portes le 1er juin au Canet-en-Roussillon. Pour les exposants étrangers présents, les Thermalies sont une occasion privilégiée de montrer leur savoir-faire en la matière. La Roumanie, invité d’honneur, y voit là une formidable vitrine pour mettre en avant ses stations thermales et séjours de remise en forme sur la mer Noire. « Les infrastructures, entièrement rénovées, sont de qualité, et les prix très raisonnables », ajoute Catherine Moulard, responsable de l’agence Itours qui commercialise la destination. La Turquie, au potentiel déjà avéré, compte aussi sur les Thermalies pour attirer de nouveaux clients. Sur le salon, pas moins de 25 pays étaient représentés. Le nombre de visiteurs (37 500 l’an dernier) devrait lui aussi exploser. Une indication précieuse qui montre que le marché du bien-être et de la remise en forme possède encore de beaux jours devant lui. Un produit à forte valeur ajoutée diront certains.
Quand les tour-opérateurs font de bonnes affaires…
Sur le salon, il y a un stand qu’on pouvait difficilement manquer, celui de Jet tours. Beaucoup plus beau et conséquent que lors de la précédente édition. L’occasion pour le TO de mettre en avant sa brochure « Spa & thalassothérapie ». Sous le signe du bien-être et de la vitalité, cette dernière mouture propose des séjours de remise en forme dans des sites sélectionnés en bord de mer (au total 46 établissements) offrant des formules d’hébergement adaptées, en France comme à l’étranger. Si Jet tours était l’un des rares TO présents sur le salon Thermalies, à l’initiative du réseau Boiloris, il n’est pas le seul voyagiste à posséder des brochures spécifiques. Visit France, Club Med, Thomas Cook possèdent leur propre production. Nouvelles Frontières, qui a déjà son catalogue hiver, s’apprête à sortir sa production été avec une large sélection de séjours en thalasso, balnéo et spa. Selectour n’est pas en reste. A travers sa brochure « Spa-Thalasso & Balnéo » (valable jusqu’au 31 octobre), le réseau propose pas moins de 29 destinations, uniquement en France. Parmi les nouveautés, le Mas Candille à Mougins ou le Grand Hôtel de Cala Rossa à Porto-Vecchio. Bref, les séjours bien-être sont devenus les valeurs sûres d’une clientèle à la recherche de détente et de soins. A l’heure de la suppression des commissions, c’est sans doute une bonne opportunité pour l’agent de voyages.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *