Pour sa 24e édition, Mahana communique tous azimuts

Salon

300 affiches en 4X3, des culs de bus, du mailing ciblé.
La moitié des exposants propose la destination France.
La Hongrie est la vedette du salon lyonnais cette année.
Fini le parasol et le soleil, le salon lyonnais change de registre pour sa 24e édition. Son nouveau visuel est sobre, mais clair : Mahana est le salon de toutes les destinations, que ce soit pour des vacances ou un week-end. Et pas question de focaliser sur les îles. « 90 % des Français partent en vacances en France, souligne Lionel Pons, directeur du salon. Mahana doit donc répondre à cette attente, dans sa communication comme dans ses allées. » 50 % d’exposants proposant la destination France, le salon peut se targuer d’offrir une représentation équilibrée des acteurs du tourisme. Avec 155 stands, 450 exposants et 160 pays représentés, Mahana, prévu les 5, 6 et 7 mars prochain, est presque devenu une institution en Rhône-Alpes. « Le nombre d’exposants a légèrement diminué (ils étaient 480 en 2003). Certaines régions françaises sont venues avec moins de partenaires. Mais nous complétons notre offre avec la présence, cette année, de Disneyland Paris, de 9 centres de thalasso, de la fédération de camping catalan, du Kenya ou de la Hongrie, notre destination vedette 2004. » La Hongrie ventera en effet ses charmes et ses arts sur 100 m2 de stand ! Autre exposant mis à l’honneur : Lyon Saint-Exupéry. L’aéroport est désormais partenaire du salon. « Notre brochure sera distribuée avec un dépliant présentant l’ensemble des vols au départ de Lyon et l’aéroport disposera d’un stand de 48 m2. Cet aéroport offre un service de proximité de qualité avec un large éventail de vols. Ce partenariat répond ainsi à notre souci de proximité », se félicite Lionel Pons. Pas de grand changement côté TO et réseaux. Tout le monde sera là ou presque. En direct ou via des agences. « Mahana est devenu un véritable outil de vente pour nos exposants. Ce qui explique sans doute leur maintien, malgré une année 2003 plutôt difficile. Fin décembre, nous n’avions d’ailleurs que 70 % d’engagements fermes, au lieu des 90 % habituels. Mais tout s’est débloqué en janvier », indique le responsable. Sûr que dans ce contexte, l’effort de communication des organisateurs sera apprécié. En plus des 300 traditionnels panneaux 4X3, quelque 350 culs de bus ont été également réservés une semaine avant le salon et ,grande nouveauté, l’organisation a choisi de faire du marketing direct auprès de 40 000 Rhônalpins sélectionnés sur des critères très précis. « Nous avons notamment retenu des familles de deux enfants, déjà parties en vacances… », indique Lionel Pons. Tous recevront une invitation pour Mahana 2004. « Le salon a déjà ses fidèles (50 % des 39 459 visiteurs 2003 étaient déjà venus au moins une fois), mais il nous faut aller désormais plus loin, apporter de la qualité », conclut le directeur. C’est d’ailleurs dans cet esprit que les organisateurs ont ouvert un site Web (salonmahana.com) avec newsletter, liste des exposants, programme des animations…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *