Pourquoi ces vendeurs sont venus sur le Ditex

Salon

Chaque année, des agents de voyages se rendent sur le Ditex à Avignon. D'autres découvrent le salon pour la première fois. Avec pour chacun d'entre eux, le besoin de "rencontrer des gens".
 "Ceux qui ne viennent pas ont tort" déclare Jean-Jacques Bessière (Corse Itinéraires), un habitué du Parc des Expositions d'Avignon. "Moi je n'ai aucune excuse de ne pas venir. J'habite à 45 kilomètres" affirme Jocelyne Cahuzac (Nîmes Voyages). Selon celle qui dirige une des plus anciennes agence française, "lorsqu'on ne vit pas trop loin d'Avignon, c'est une politesse d'aller au Ditex".
Mais que viennent chercher ces vendeurs ? "Prendre le pouls de la profession" avance Pierre (Sud Ardèche) dont c'est la première participation au salon. Même s'il n'est "pas certain de trouver son bonheur", au moins il est sûr de "croiser des gens" dans cette "grande famille" qu'est le tourisme. "Nous venons chaque année car il y a toujours une idée, une petite nouveauté à trouver" clame ce couple de l'agence Méridien Voyages à Jacou près de Montpellier. Si "trois heures" leur suffisent pour "faire le tour du salon", ils ont la garantie d'apprendre "plein de choses". Et puis, affirme Fabrice le patron, "cela permet de nous remettre en mémoire tout ce qu'on nous envoie par email. C'est l'occasion de rencontrer, d'échanger avec nos fournisseurs. Le contact humain reste très important". Une dimension humaine également mise en avant par Diana (Nouvelles Frontières à Avignon). Pour elle, "c'est important d'avoir la connaissance des partenaires avec lesquels on travaille. Franchement ce serait dommage de les louper. C'est quand même mieux que le téléphone". Et d'adresser un message à ses collègues agents de voyages : "Si nous voulons que le métier reste dynamique, nous devons rester en veille. Cela passe par la participation à des salons comme le Ditex". Tant pis pour ceux qui ne sont pas venus.
 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *