Thomas Desplanques (IFTM-Top Resa) : « Mon successeur fera du très bon boulot »

Salon

Comme annoncé lors d'une réunion aux partenaires d'IFTM-Top Resa le 11 janvier, Thomas Desplanques s'apprête à quitter la direction du salon à la fin du mois prochain. A 41 ans, en "homme de défi", et après avoir passé "17 ans dans le tourisme", il quitte ce secteur pour se lancer dans "un nouveau challenge" dont il ne veut pas pour l'instant en donner la nature."Ce n'est pas le salon de Thomas Desplanques. Mon successeur, j'en suis sûr, fera du très bon boulot" affirme celui qui a pris les rênes du salon IFTM-Top Resa en 2012, et qui part en ayant le sentiment du devoir accompli. "J'ai fait évoluer le salon. Il se porte bien. Avec un record de 31 763 professionnels réunis, soit une croissance de 6% par rapport à 2014, la dernière édition a été particulièrement réussie" commente Thomas Desplanques qui dit avoir mis "beaucoup d'énergie" dans l'organisation et la direction durant 4 ans de cet "évènement de référence BtoB".
A son actif, l'intégration du Map Pro par le groupe Reed Expositions. Mais aussi l'avènement du Travel Pro, espace mixant acteurs technos et start-ups innovantes, du Village de la croisière ou encore la mise en place de la Travel Agents Cup. Thomas Desplanques ne cache pas non plus sa satisfaction d'avoir vu sur la dernière édition, la venue de "22% de visiteurs internationaux". "Nous avons davantage de marques présentes. Nous avons gagné des mètres carrés" se félicite t-il encore.
"A un tournant de sa carrière", Thomas Desplanques s'apprête donc à quitter le secteur du tourisme, "un univers que je côtoie depuis 17 ans et que j'aime bien". "Je resterai proche du marché et de mes clients" tient-il à préciser.
Alors que la commercialisation de la 38ème édition, du 20 au 23 septembre 2016, a "bien démarré", Reed Expositions a déjà débuté la phase de recrutement d'un nouveau directeur général.
 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *