Un Top Résa sous tensions

Salon

Robert Darfeuille (commission Air) détaillera chaque jour l’accord AF-Snav.
Au cœur du problème, toujours : la distorsion de TVA entre agences et AF.
Ces ateliers seront suivis par des formations pratiques dans les régions.
Lors de la dernière édition de Top Résa, le lancement de TUI France, qui bousculait le monde du tour operating, faisait l’événement. Cette année, c’est sur l’accord Snav-Air France que devraient se focaliser toutes les attentions. Ainsi, comme un avant-goût, dans un article du Figaro Entreprises intitulé « La mort programmée des agences de voyages » (lundi 27 septembre 2004), Martine Antier, présidente du Snav Côte d’Azur, explique « boycotter la manifestation pour la première fois de (sa) carrière ». Il s’agit ainsi de protester contre l’accord signé entre Air France et le syndicat. Interrogée par nos soins, Martine Antier relativise. « Je ne pouvais pas venir pour des obligations professionnelles. Malgré tout, je pense que je ne me serais pas déplacée. » Consciente que le salon ne se résume pas aux négociations entre le syndicat et Air France, elle tient à préciser que le Snav Côte d’Azur sera bien présent à Top Résa et participera même à un événement autour de l’offre « Plaisir de Partir » de l’aéroport de Nice. Elle rappelle que son principal grief concerne la distorsion de TVA qui existe entre les agences de voyages et Air France. « Grâce aux actions des Snav régionaux, nous avons été entendus par Bercy et avons bon espoir que le taux de TVA soit harmonisé. » Des propos qui laissent à penser que Robert Darfeuille, président de la commission Air du Snav, aura bien du travail lors du salon. Tous les jours (de 11 h 30 à 12 h 30, salon Irish River), il se tiendra « à la disposition des adhérents pour présenter les modalités de l’accord ». Des présentations, avec des argumentaires types à présenter aux clients, devraient ensuite être organisées en régions. Pour le président de la commission Air, il s’agit de répondre aux questions récurrentes comme celle autour du statut ou de la valeur faciale. A ses détracteurs, il rappelle que le Snav a fait « un gros travail d’information et de concertation » avec des réunions aux mois de mai et de juillet.
Permanence quotidienne du service juridique et litiges du Snav au salon
Comme l’année dernière, le service juridique, litiges et consommateurs du Snav tiendra chaque jour une permanence sur le stand du syndicat. Il est conseillé aux agents de voyages de se munir de leurs dossiers pour recevoir des conseils juridiques, fiscaux et sociaux ou pour régler un litige. Toute la documentation spécialisée (contrat-type, réglementation, texte de loi) sera mise à la disposition des visiteurs. Entre autres événements, le syndicat signera un code de déontologie avec les hôteliers regroupés au sein de l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), le groupement national des chaînes et l’hôtellerie indépendante. En outre, le Snav signera un protocole d’accord avec Disneyland Paris. Enfin, des bulletins d’inscription pour le 46e congrès du Snav qui se déroulera à Pékin seront disponibles. L’APS n’est pas en reste. Outre la reconduction d’un contrat avec l’organisme de formation Cap Vers, l’association officialisera son partenariat avec RTL et l’émission de Julien Courbet « Ça peut vous arriver ». La première émission, délocalisée, aura lieu en direct de Top Résa au Fer à Cheval à l’entrée du salon.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *