Menu
S'identifier

Nouvelle-Calédonie

Comment se déroule un autotour ?

Publié le : 20.04.2006 I Dernière Mise à jour : 20.04.2006

Seul moyen de parcourir Grande Terre dans son intégralité, le circuit en autotour ne doit pas être de nature à effrayer les clients : le réseau routier est très satisfaisant, et avec des étapes courtes, peu fatigantes et variées, la destination se prête bien à cette découverte en solo. La formule est d’ailleurs presque aussi rassurante qu’un circuit organisé classique, puisque l’itinéraire est pré-établi et les hébergements sont réservés à chaque étape. A la différence notable que le client voyage en individuel dans son véhicule de location et qu’il organise sa visite de Grande Terre comme bon lui semble puisque les journées sont entièrement libres. Le seul impératif étant de boucler dans la journée des étapes qui n’excèdent généralement pas 2 à 3 heures de route afin de rejoindre l’hébergement prévu dans le programme.
Ensuite, à chacun de planifier ses journées en fonction de ses envies et de ses centres d'intérêts. On peut par exemple arriver tôt aux étapes pour profiter des activités sportives et des excursions guidées proposées par les hôtels et les prestataires locaux. Ou, au contraire, prendre son temps en chemin. Notons que les autotours prévoient généralement 2 nuits à Poum et à Hienghène, où les possibilités de balades dans les environs sont nombreuses (plongée, sorties en bateau vers les îlots…). Une souplesse et une liberté de mouvements qui cadrent bien avec la personnalité de Grande Terre, où les visites et les excursions sont souvent le fait de rencontres spontanées. Nous conseillons toutefois aux clients qui envisagent une activité ou une excursion bien spécifique de se renseigner auprès du prestataire le jour précédant leur arrivée à l’étape. Et il va sans dire qu’un bon guide pratique de la destination est indispensable (le Petit Futé semble être la meilleure option car il est remis à jour régulièrement).
Du côté pratique, une fois au volant de son véhicule  (livré en général directement à son hôtel de Nouméa), le client n’est pas “lâché” dans la nature. Outre le détail de ses itinéraires journaliers et une carte routière, le carnet de voyage indique des suggestions de visites à effectuer durant le trajet. Et à tout moment, le client peut joindre le représentant du réceptif sur place par téléphone. Parmi les quelques options généralement proposées dans le cadre d’un autotour sur Grande Terre, la possibilité d'inclure les dîners à l’hôtel peut être intéressante, puisqu’il y a de grandes chances que l’hébergement soit de toutes façons le seul lieu de restauration dans les environs. Toujours libres, les déjeuners s’effectuent quant à eux dans une bourgade en chemin.
Enfin, sachez que si l’on s’en tient aux suggestions d’itinéraires contenus dans les brochures, un véhicule de tourisme sera suffisant. En revanche, si les clients comptent s’aventurer hors des sentiers battus et sur les pistes du Grand Sud, mieux vaut envisager l’option du 4x4.

Auteur

  • La Rédaction

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format