Justice

telex

Justice. Le patron de la compagnie aérienne irlandaise à bas prix Ryanair a rejeté jeudi les accusations formulées par deux ex-employées qui veulent la traîner devant la justice norvégienne pour des conditions de travail décrites comme "esclavagistes".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *