Violences

telex

Violences. Des soldats et des blindés de l'armée brésilienne patrouillent à Salvador de Bahia, dans le nord-est du pays, en raison d'une grève des policiers qui a conduit à une flambée de violences à deux semaines du début du carnaval.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *