Atout France organise les premières Assises nationales de l’œnotourisme

Tendances

Le 20 novembre prochain, Atout France organise, en lien avec Hervé Novelli, président du CSO et à la demande de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, les premières Assises nationales de l’œnotourisme.

 

L’occasion de mettre un coup de projecteur sur cette filière et de fixer ses grands axes de développement pour les années à venir. Pour ce nouveau rendez-vous organisé autour du thème « L’œnotourisme, un atout clé au cœur de la destination France », Atout France réunira tous les acteurs des filières viticoles et touristiques au Palais des  Congrès de Paris. Cette journée de réflexion et d’échanges entre professionnels permettra d’approfondir de nombreux sujets cruciaux pour la filière : place de l’œnotourisme dans les politiques publiques, amélioration de la qualité, promotion et distribution de l’offre, professionnalisation de la filière, construction d’outils d’observation ou encore lien entre œnotourisme et consommation responsable. Au programme, deux tables rondes : « Les grands défis de l’œnotourisme français face à la concurrence internationale », et « Promotion et distribution ». Des experts seront présents experts comme Paul Dubrule, Jean-Michel Wilmotte, Guy Savoy, Philippe Faure-Brac ou Krystelle Lepresle de Vin & Société. Ils interviendront sur les problématiques auxquelles l’œnotourisme doit faire face.

A noter que 10 millions d’œnotouristes sont accueillis en France chaque année, dont 4,2 millions d’étrangers (10% de Britanniques, 10% de Belges, puis Allemands, Néerlandais et Américains) pour un total de 5,2 milliards d’euros de recettes par an.

 

Voici le top 5 des vignobles les plus fréquentés :

– Bordeaux (18%)

– Champagne (17,2%)

– Alsace (16,9%)

– Bourgogne (16,2%)

– Val de Loire (13%)

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *