Atout France prédit une saison estivale prometteuse

Tendances

Selon Atout France, le printemps 2018 a connu des conditions météorologiques perturbées, auxquelles se sont ajoutés des épisodes de grève des transports. D’où un début de saison jugé mitigé par les régions touristiques françaises, et ce, concernant principalement les clientèles françaises et l’évènementiel, en particulier le tourisme d’affaires. A l’inverse, la clientèle internationale a soutenu la fréquentation touristique de ce printemps. Cette hausse des clientèles étrangères semble se confirmer aussi pour les mois de juillet et août.

Un été prometteur

Malgré un printemps qui n’a pas toujours tenu ses promesses selon les destinations et compte tenu des paramètres précités, les prévisions de fréquentation pour juillet et août sont positives, grâce à un maintien de la hausse de la clientèle internationale, et une clientèle française plus nombreuse en août. Pour cette dernière, des progressions sont attendues tout particulièrement à Paris et dans les destinations urbaines.

Concernant les clientèles internationales, la fréquentation est attendue à la hausse à Paris et dans les villes. Les taux de réservation confirment d’ailleurs cette prévision pour les mois de juillet et août 2018. Les professionnels du tourisme sont optimistes, et tablent sur un été avec une fréquentation dopée pour partie par la hausse des clientèles internationales.

Des résultats contrastés au printemps

Les conditions météorologiques et les épisodes de grève ont impacté la fréquentation touristique de ce printemps 2018. Toutefois, la perception diffère selon les destinations. Alors que le sentiment général concernant l’activité touristique pour ce printemps 2018 reste mitigé, les clientèles françaises restent stables à Paris et dans les destinations urbaines et montagnardes. Elles sont en recul pour la campagne et le littoral et ce en dépit d’un calendrier propice aux déplacements touristiques avec les multiples ponts de mai. Météo et grève expliquent pour partie ce constat. Côté clientèles internationales, les indicateurs de ce printemps sont encourageants avec une hausse de 2,5% des arrivées aériennes internationales, et une progression de la fréquentation significative à Paris et en région parisienne.

 

Sur le podium des clientèles internationales, ce sont les Britanniques qui occupent la première place, suivis par les Belges et les Néerlandais. Les clientèles internationales sont en progression, c’est le cas notamment des Allemands et des Espagnols. Les Néerlandais et les Belges restent stables.

A Paris, ce sont les Américains qui comme en 2017 occupent la première place du podium suivis par les Britanniques et les Chinois.

 

La fréquentation dans les hébergements affiche une hausse dans les hôtels et l’hébergement collaboratif. Les conditions météorologiques n’ont pas favorisé l’hôtellerie de plein air qui souligne un recul d’activité. Les activités culturelles, visites de musées, fréquentation des évènements affichent une stabilité par rapport à 2017. Les parcs de loisirs et les activités de pleine nature accusent une baisse de fréquentation pour ce printemps. De même, les commerces soulignent un fléchissement de la consommation.

 

Ces résultats sont issus d’une enquête réalisée du 15 au 29 juin 2018 auprès de l’ensemble des Comités départementaux du tourisme (CDT) et des Agences de développement touristiques départementales (ADT) ainsi qu’auprès d’un échantillon d’Offices de tourisme.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *