Baromètre Europ Assistance : Que font les seniors en vacances ?

Tendances

Selon le baromètre d’Europ Assistance, en 2019, 71 % des seniors français ont l’intention de partir en vacances (vs. 69 % des Français en moyenne). 19 % des seniors prévoient de partir pour une durée supérieure à quatre semaines (contre seulement 4 % des Français), confirmant ainsi la tendance des vacances longues (en moyenne deux semaines pour les Français).

 

Les seniors dépensent plus que la moyenne, avec un budget de 2 595 € (vs. 2 201 € pour la moyenne française soit un budget supérieur de 18 %) et 28 % d’entre eux jugent impensable de réduire leur budget alloué aux vacances,  Des dépenses conséquentes qui, si elles étaient doublées, seraient une aubaine pour partir plus fréquemment pour 47 % des plus de 65 ans mais pas forcément plus longtemps (seulement 21 %).

Les vacances sont avant tout synonymes de détente pour 52 % des seniors français. Elles sont l’occasion de passer un moment en famille, une particularité bien française puisque 30 % des enfants français passeront des vacances avec leurs grands-parents cet été (vs. 17 % pour la moyenne européenne). 22 % des seniors voyageront également avec leurs enfants. Uniquement 8 % des seniors partiront seuls (vs. 9 % des Français), une alternative plus forte chez les 55/64 ans (13%).

 

La majorité des Français (56 %) prévoit de rester en France pendant les vacances. Une tendance à laquelle ne dérogent pas les seniors puisque 58 % d’entre eux font le même choix. En dehors de la France, les pays méditerranéens gardent le vent en poupe. Le trio de tête est similaire à celui du reste des Français car l’Espagne (16 % identique à la moyenne des Français), l’Italie (14 % vs. 10 % des Français) et le Portugal (8 % vs. 7% des Français) sont les destinations de voyage les plus plébiscitées par les seniors qui ne perçoivent pas la barrière de la langue comme un frein. En effet 49% d’entre eux considèrent que parler la langue du pays est un critère secondaire vs 39% pour les Français.

53 % des seniors se rendront sur le bord de mer (vs. 62 % des Français), 24 % d’entre eux à la montagne, 23 % à la campagne et 12 % en ville. Pour le choix de la destination, retourner dans un endroit connu (32 %) ou rendre visite à ses proches (25 %) semblent être les motivations principales de voyage des seniors. Le climat n’étant un facteur de choix que pour 10 % d’entre eux.

Le choix de la destination est important, retourner dans un endroit connu (32 %) ou rendre visite à ses proches (25 %) semblent être les motivations principales de voyage des seniors. Le climat n’est un facteur de choix que pour 10 % d’entre eux bien que 53 % se rendront sur le bord de mer (vs. 62 % des Français). D’autre part, 24 % d’entre eux choisissent la montagne, 23 % la campagne et 12 % la ville.

La découverte de nouvelles cultures est un critère important pour 31% des seniors comme pour le reste des Français (26 %). Du côté des monuments : 12 % rêvent de visiter les Pyramides d’Égypte ou le Taj Mahal, et 12 % s’imaginent sur la grande Muraille de Chine.

 

Les seniors français apprécient autant les locations saisonnières (37 %) que les hôtels (37 %). L’enthousiasme français pour la location saisonnière (44 %) est donc vérifié du côté des seniors qui apprécient particulièrement la location de particuliers à particuliers (49 %). Néanmoins, ils ne portent que peu d’intérêt aux formes d’économie collaborative (échange de maison 7 % d’intérêt vs 17 % pour les Français, covoiturage 11 % vs 22 % etc.).

L’âge des vacanciers a une incidence directe sur l’organisation des vacances et le choix de la destination. Ainsi, les plus de 65 ans anticipent davantage leurs vacances (seulement 15 % réservent moins d’un mois à l’avance) que les moins de 35 ans (26 % d’entre eux).

Globalement, les seniors sont plus couverts par des assurances que les millennials. Le transport médical d’urgence (70 %), l’annulation de voyage (59 %) et la couverture médicale (55 %) sont les éléments les plus importants d’un service d’assistance pour les seniors. 87 % sont couverts lors de leurs voyages pour des problèmes de santé personnels ou touchant un de leurs accompagnants.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *