Des vacances indispensables mais des sacrifices pour 52% des Français

Tendances

L’Observatoire des Nouvelles Consommations lancé par E. Leclerc l’an dernier analyse les arbitrages des Français sur les vacances. Et révèle cinq grandes familles de consommateurs avec chacune une conception spécifique des vacances.

 

 

Des vacances indispensables mais pour lesquelles des arbitrages sont nécessaires. C’est en résumé ce que révèle cette grande étude signée E. Leclerc. On apprend ainsi que sur l’année 2018, les Français pensent consacrer un budget moyen de 2 100 euros aux vacances. Ce chiffre oscille entre 1 600 euros pour les catégories sociales les moins aisées et 2 500 pour les plus favorisées.

 

Pour atteindre ce budget, 54% mettent de l’argent de côté tout au long de l’année. Réserver une partie de son budget aux vacances, cela signifie faire des arbitrages tout au long de l’année, voire des sacrifices pour 52% des Français, notamment pour les catégories sociales les moins aisées et les foyers avec enfants.

 

Les premiers sacrifices sont logiquement les dépenses exceptionnelles. Viennent ensuite les dépenses « plaisir » : habillement (41%), sport/bien-être (massage, club…) pour 39%, technologie (38%), loisirs et produits culturels (36%) et enfin les achats pour la maison (33%). La flexibilité est également de mise pour partir avec un budget contraint : 71% sont prêts à reporter leur voyage à une période moins chère. « Les dates de départ ne sont plus un critère essentiel pour les Français. Parce qu’ils partent plus souvent, mais aussi parce qu’ils savent que le prix peut passer du simple au double en fonction de la période. Les offres et les promotions sont multiples, la consultation des départs en ligne permet d’effectuer une recherche multicritères et de recevoir des propositions alternatives, sur une période de séjour pendant laquelle le coût d’une location est moins élevé par exemple » confirme Bernard Boisson, directeur général chez Leclerc Voyages.

 

Pour partir, les Français sont également prêts à rogner sur certains postes de dépenses et réduire leurs frais sur place : en cas de budget contraint, ils sont prêts à limiter leurs achats et shopping pendant leur séjour (81%), les activités sportives et culturelles payantes (77%), faire davantage attention au prix de la nourriture et des boissons (75%) et à limiter leurs sorties au restaurant (74%).

 

Le choix du camping apparait également comme un choix souvent contraint par le budget : pratiqué par 43% des Français, il n’est pourtant présent dans les vacances idéales que pour 12% d’entre eux. De la même manière, si seulement 2% des Français ont déjà réalisé un tour du monde, ils sont 16% à le considérer comme des vacances idéales.

 

 

Cinq typologies de consommateurs ont été identifiées par l’Observatoire des Nouvelles Consommations :

 

  • Les Prétendants (20% de la population)

Partent deux fois dans l’année

Budget moyen : 2 130 euros

Des vacances plaisir, statutaires, sans contrainte

« Je veux en profiter à fond, le monde ne m’angoisse pas et je vais sortir. Je prends tout ce qu’il y a à prendre ».

 

 

  • Les assiégés (25% de la population)

Partent 1,7 fois dans l’année

Budget moyen : 1 710 euros

Des vacances vécues comme un moment important de décompression méritée. Elles sont contraintes financièrement et dénuées de désir de découverte.

« Je veux garder la tête hors de l’eau, je fais le dos rond pour préserver ma situation. Pour cela, je veille à ne prendre aucun risque, à être extrêmement prudent(e) ».

 

 

  • Les mécènes (18% de la population)

Partent deux fois dans l’année

Budget moyen : 2 130 euros

De multiples périodes de vacances pour prendre le temps des retrouvailles, de faire des activités culturelles et se connecter à la nature.

« Je veux être plus citoyen et j’ai conscience de la nécessité de changer face aux enjeux du monde, mais je ne suis pas encore tout à fait prêt à bouleverser mon mode de vie ».

 

 

  • Les changeurs (11% de la population)

Partent deux fois dans l’année

Budget moyen : 1 935 euros

Des vacances engagées et écoresponsables, porteuses de sens et de découvertes.

« Je veux être protagoniste du monde qui vient, guidé par mes convictions éthiques et responsables ».

 

 

  • Les créatifs (26% de la population)

Partent 2,4 fois dans l’année

Budget moyen : 2 440 euros

Des vacances essentielles, en famille, avec un budget optimisé.

« La vie actuelle est pleine de nouvelles opportunités qui permettent d’optimiser ma façon de faire à chaque instant, de façonner mon identité, d’inventer ma vie de manière plaisante, en vivant de nouvelles expériences ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *