Etude Booking : 87 % des touristes souhaitent voyager en limitant leur impact sur l’environnement

Tendances

Afin de célébrer la journée internationale de la terre le 22 avril, Booking.com a publié les résultats de sa dernière étude mondiale portant sur l’écotourisme.

68 % des voyageurs comptent séjourner dans un hébergement écoresponsable

Les résultats indiquent que la tendance du tourisme durable continue de prendre de l’ampleur. En effet, parmi les 12 marchés interrogés, la grande majorité des voyageurs (87 %) déclarent souhaiter voyager en limitant leur impact sur l’environnement, et 39 % des voyageurs affirment réussir. Si le tourisme durable gagne en popularité, les voyageurs sont toujours à la recherche d’options leur permettant de trouver facilement des hébergements écoresponsables. Pas moins de 40 % des interrogés ont déclaré qu’un filtre « écoresponsable » sur les sites de réservation les aiderait dans leurs recherches.

Pour près de la moitié des voyageurs interrogés sur le terme de « tourisme responsable », la notion d’hébergement vert ou écoresponsable arrive en tête de liste. Ils choisissent de se ressourcer dans des hébergements écoresponsables pour plusieurs raisons : réduire leur impact sur l’environnement (40 %), connaître une expérience authentique avec les locaux (34 %), se sentir en adéquation avec le choix de l’hébergement (33 %).

En 2018, 68 % des voyageurs comptent séjourner dans un hébergement écoresponsable, contre 65 % en 2017 et 62 % en 2016. 60 % des voyageurs ont affirmé que la beauté des paysages contemplés lors de leurs précédents séjours les a motivés à se tourner vers un tourisme plus vert. De plus, 54 % des interrogés ont répondu qu’être confrontés à l’impact du tourisme sur une destination leur a donné envie de voyager de façon plus écologique.

Si l’obstacle principal au tourisme écoresponsable reste son coût plus élevé, 67 % des voyageurs seraient prêts à payer leur séjour au moins 5 % plus cher si cela leur assurait un impact sur l’environnement aussi faible que possible. L’étude dévoile également que le manque d’informations et d’une certification crédible sont des obstacles importants au tourisme durable (32 %).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *