Gérard Feldzer, Jean-François Rial et d’autres, se mobilisent pour l’Europe écologique

Tendances

A quelques semaines des élections européennes, Gérard Feldzer, pilote et spécialiste des questions aériennes, Yann Arthus-Bertrand, photographe, Bertrand Piccard, aéronaute suisse, et Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde, entre autres, ont initié l’appel « Objectif Terre » en faveur d’une Europe écologique.

Cet appel, qui a vocation à être signé par le plus grand nombre, n’est ni un mouvement ni un parti. Il est lancé par des jeunes et des astronautes européens, qui demandent aux candidats de s’engager sur 12 mesures à mettre en œuvre à l’échelle de l’Union européenne pour répondre aux défis écologique et climatique.

« Nous filons à 108 000 km/h, à bord d’un vaisseau spatial appelé Terre. Nous en sommes les passagers, responsables de son avenir. Nous devons la protéger, car nous n’avons pas de planète de secours.

Nous, astronautes européens, témoignons que, vu de l’espace, notre planète est une oasis de vie fragile, unique, limitée, et isolée.

Nous, jeunes citoyens européens, sommes mobilisés depuis maintenant 9 mois pour préserver notre nature et sauver notre futur.

Nous, astronautes, personnalités publiques et jeunes citoyens européens, soutenons cet Appel en interpelant tous les candidats à l’élection européenne de mai 2019.

Nous soutiendrons les candidats qui s’engageront à tout mettre en œuvre pour faire adopter les 12 mesures contenues dans l’Appel ci-après pendant la prochaine mandature.

Convaincus qu’au travers d’une Union européenne unie, riche de sa libre circulation, humaniste, accueillante et solidaire, ces mesures permettront d’honorer l’Accord de Paris (COP 21) et les Objectifs de Développement Durable de l’ONU.

Ainsi, tous ensembles, nous réussirons une transition écologiquement responsable et socialement équitable à l’échelle européenne. »

 

Appel citoyen pour une Europe écologique – 12 mesures

 

– Une énergie de l’espoir

Arrêter de subventionner et de financer les énergies fossiles

Accélérer le passage à une énergie propre et décarbonée

 

– Une production soutenable

Lutter contre le gaspillage, en repensant l’ensemble du cycle de vie des matériaux et produits de consommation en passant du “jetable” au “durable”

Harmoniser la gestion des déchets ménagers et industriels à l’échelle européenne ?

 

– Laisser respirer le vivant

Enrayer l’artificialisation des terres, la déforestation et le “pillage” des océans

Développer une législation ambitieuse et adaptée en faveur du bien-être animal

 

– Produire bio, manger sain

Accélérer le plan de sortie de l’utilisation des produits écocides tels que le glyphosate

Favoriser significativement la filière bio et la rendre accessible à tous ; imposer une traçabilité certifiée des aliments bios produits hors de l’Europe

 

– Bouger sans polluer

Taxer les carburants pour le transport aérien, le transport maritime et fluvial intra-européen

Accélérer le financement et le développement des modes de transport durables

 

– Un futur commun

Créer un programme d’échanges scolaires, universitaires, et professionnels dans le domaine du développement durable

Prioriser la recherche et développement européenne en matière de développement durable

 

Toutes ces mesures sont financièrement viables et peuvent être mises en place grâce à des outils existants ou à développer par l’Union européenne (par exemple une taxe sur les transactions financières).

 

www.objectifterre.eu

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *