Le tourisme est bien plus polluant que ce que l’on pensait

Tendances

Selon une étude publiée en début de semaine par la revue Nature et repris par le site Huffington post, on apprend que l’empreinte carbone du tourisme mondial représente 8% de l’émission de gaz à effet de serre.

Avec 4,5 milliards de tonnes de CO2 émis par an, les chercheurs australiens estiment que le tourisme contribue au réchauffement climatique « quatre fois plus que ce que l’on pensait jusqu’alors ». Ils ont calculé l’impact en termes de gaz à effet de serre de tout ce qu’implique le tourisme : le voyage avec surtout l’avion, l’hébergement, la nourriture et les souvenirs. Au global, cela représente 8% des émissions mondiales. Cette étude a été réalisée à partir de données provenant de 189 pays. Les touristes qui ont la plus grosse empreinte carbone viennent en premier lieu des Etats-Unis, puis de la Chine, de l’Allemagne, de l’Inde et du Mexique.

Dans certaines îles comme les Maldives, Maurice, Chypre ou les Seychelles, le tourisme représente une part très importante des émissions de gaz à effet de serre: entre 30 et 80%.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *