Les voyageurs d’affaires français sont les plus exigeants

Tendances

Selon un sondage en ligne, réalisé par HRS en mai dernier auprès de 217 hôteliers, les voyageurs français se montrent les plus exigeants devant les américains et les asiatiques.
 Dans un marché que les hôteliers considèrent comme plutôt tendu (en hausse » pour seulement 18% des répondants), la clientèle affaires occupe, selon les professionnels, une place stratégique.
34% des hôteliers déclarent que les voyageurs d’affaires représentent plus de la moitié de leur clientèle, une part déjà importante… qui va jusqu’à constituer la majorité de la clientèle pour 33% d’entre eux (et pour ceux dont les établissements sont situés dans les grandes métropoles, ce nombre atteint 42%).
Une fréquentation des voyageurs d’affaires jugée stable pour 51% des hôteliers et équilibrée tout au long de l’année (40%), avec des pics au printemps (44,7%) et à l’automne (45%).
Pour autant, la menace de nouveaux concurrents reste présente, notamment les appart-hôtels pour un hôtelier sur deux, suivis des sites de location de logements de particuliers aux particuliers, cités par 36% d’entre eux.
Dans ce contexte, pour satisfaire et fidéliser cette clientèle exigeante, 83% des hôteliers déclarent avoir développé des services adaptés aux besoins des voyageurs d’affaires :
– un accès wifi gratuit dans tout l’hôtel (lobby et chambre) (95 %)
– un tarif spécifique « entreprise » (70,5%)
– une offre séminaire / réunion commerciale (40 %)
– un accès internet performant grâce à la fibre optique (18 %)
– un service de transfert (9%)
D’après les professionnels de l’hôtellerie, les voyageurs d’affaires américains (53%) et asiatiques (35,5%) sont les plus sensibles aux questions liées à la sécurité… Au point de compter le plus grand nombre d’annulations suite aux événements tragiques qui ont frappé Paris et Bruxelles (43% des Américains et 34% des Chinois).
Les voyageurs d’affaires Européens sont également préoccupés par la question, surtout les Français (34%), les Anglais (25%), suivis des Allemands (18%). Il semblerait que les Italiens (6,5%) et les Espagnols (8%) soient les plus confiants : ces derniers ont enregistré le taux d’annulation le plus faible d’après les hôteliers avec respectivement 10% et 9%.
… mais 91% des hôteliers n’envisagent pas de renforcer leur dispositif !
Les hôteliers ont dû faire face à des événements externes qui ont fortement impacté leur activité. Pour autant, 91% d’entre eux n’envisagent pas de mettre en place un dispositif de sécurité spécifique, y compris dans les métropoles (78%). Et seuls 9% des hôteliers prévoient des mesures particulières, telles que l’installation ou le renforcement de caméras de surveillance (40,7%) ou un vigile à l’entrée de l’accueil (29,6%).
 

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *