Les voyageurs d’affaires réservent de moins en moins en direct

Tendances

Selon une nouvelle étude de SAP Concur et GBTA, 69% des voyageurs d’affaires ont procédé à des réservations directes en 2018, contre 81% en 2017.

 

 

La tendance qui consiste à réserver ses billets d’avion et son hébergement en direct auprès du fournisseur est en train de s’inverser, selon l’étude de SAP Concur et GBTA. Le nombre de voyageurs d’affaires européens ayant directement réservé leurs billets d’avion en passant par la compagnie aérienne est passé de 79 pour cent en 2017 à 68 pour cent en 2018. Sur la même période, le nombre de réservations d’hôtel effectuées directement a chuté de 83 pour cent en 2017 à 70 pour cent.

 

« Dans l’étude, nous apprenons notamment que les voyageurs d’affaires sont 62% à considérer que leur entreprise est assez ou très en pointe en matière de technologie proposée pour les réservations. Cela explique sans doute pourquoi les réservations directes ont été moins fréquentes que l’utilisation d’outils de réservation en ligne (OBT pour Online Booking Tool) en 2018. Mais il reste encore du chemin à faire pour encourager une plus large utilisation de ces canaux d’entreprise qui profitent pourtant autant au voyageur qu’à leur employeur » explique Pierre-Emmanuel Tetaz, EMEA SVP et General Manager, SAP Concur.

 

Pour les travel managers qui veulent encourager l’adoption des canaux de réservation d’entreprise, il est important de noter que les voyageurs d’affaires européens recherchent avant tout le confort d’utilisation et la possibilité de personnaliser. Globalement, 41% ont admis passer par un canal direct pour leur réservation parce que cela était plus simple. En France, le choix de la réservation directe se justifie par le confort d’utilisation (45%) suivi de près par le prix (une raison choisie par 44% des répondants français).

Interrogés sur les fonctionnalités auxquelles ils souhaiteraient pourvoir accéder via leur outil de réservation d’entreprise, 43% des voyageurs européens ont cité la personnalisation dans leurs trois premiers choix. 42% ont cité la validation pre-voyage et la personnalisation du voyage.

Mais la technologie toute seule n’est pas suffisante pour modifier le comportement des voyageurs d’affaires. Des politiques de voyages plus strictes peuvent inciter à passer par des canaux d’entreprise. Exemple clé : 74% des voyageurs d’affaires pour qui les politiques d’entreprises sont plutôt flexibles, effectuent toujours leurs réservations directement avec une compagnie aérienne. Le nombre tombe à 64% parmi les voyageurs qui doivent respecter une politique de voyage plus stricte.

De plus, 43% des voyageurs d’affaires ont déclaré que leur politique de voyage était devenue plus souple au cours des cinq dernières années et seulement 15% ont déclaré qu’elle était devenue plus stricte.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *